Le modèle multi-boutiques est appelé à se généraliser

le
0
(NEWSManagers.com) - Les multi-boutiques vont devenir le modèle dominant chez les sociétés de gestion de tailles moyenne et large sur les 10 prochaines années, estime une étude de Create-Research commandée par Citi et Principal Global Investors présentée récemment. Actuellement, les boutiques indépendantes ne représentent que 7 % du marché et les boutiques plus ou moins intégrées dans de plus grandes structures 28 %. Mais les asset managers intégrés restent la norme avec 50 %.

Ce modèle multi-boutiques est devenu populaire à partir de 2005, une tendance qui s' est accentuée lors de la dernière vague de fusions et acquisitions, au cours de laquelle on a vu les sociétés acquises être absorbées dans des structures " multi-boutiques" afin de conserver leurs spécificités.
" Cela a conduit à la création de fabriques de produits autonomes ou semi-autonomes au sein desquelles les professionnels de l' investissement peuvent avoir de fortes convictions" , souligne l' étude. " L' idée sous-jacente est que l' investissement est un métier d' artisan où la taille est l' ennemi de l' alpha et de l' alignement des intérêts avec les investisseurs" , poursuit-elle.

Jusqu' ici, le modèle revêt trois aspects : des boutiques virtuelles qui sont étroitement liées à leurs maisons mères pour le middle et le back office (15 %), les filiales semi autonomes qui partagent les activités support ainsi que les revenus avec leur groupe d' appartenance (13 %), et les boutiques autonomes avec leur propre compte de résultat (7 %). 18 % des personnes interrogées pensent emprunter ce chemin dans les trois prochaines années.

Le modèle vise à favoriser les économies d' échelle inhérentes aux grandes maisons tout en encourageant les opportunités qui sont généralement l' apanage des petits spécialistes. L' idée est de cultiver un esprit de petite entreprise dans un environnement de grande entreprise.

L' étude de Create, réalisée auprès de 237 sociétés de gestion, entrevoit également l' émergence des sociétés de gestion virtuelles, où les banques privées, les sociétés de gestion de fortune ou les consultants adoptent des plates-formes multigestionnaires qui dépendent d' alliances avec plusieurs sociétés de gestion.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant