Le «modèle» éducatif finlandais remis en question

le
0
Dans le classement Pisa dévoilé mardi, la Finlande est passée, en trois ans, du troisième au douzième rang mondial.

Beaucoup de pays pourraient lui envier sa position de leader européen en lecture ou en science, mais pour la Finlande, sa 12e place dans le classement Pisa constitue une grosse déception. En 2009, le pays nordique était troisième du classement, ce qui lui avait valu l'attention du monde entier. Pendant trois ans, politiciens, journalistes et professeurs étrangers ont défilé dans les écoles finlandaises pour comprendre leur succès et louer leurs avantages.

Ils ont découvert un modèle basé sur une grande valorisation des professeurs, sélectionnés pour leurs qualités pédagogiques, lors d'un concours très strict, et laissés libres, une fois devant leur classe, de développer leurs propres méthodes éducatives. Les Finlandais, fiers de leur système scolaire, remarquent d'ailleurs qu'il est aussi difficile pour un candidat d'être admis en maîtrise...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant