Le Mississippi prêt à accueillir les Français surtaxés

le
17
L'ancien gouverneur du Mississippi s'est dit prêt mercredi à dérouler le «tapis rouge» aux gros contribuables français voulant éviter l'augmentation des impôts promise par François Hollande.

Haley Barbour, ancien gouverneur du Mississippi, État le plus pauvre d'Amérique, rêve d'accueillir de riches français éc½urés par les hausses d'impôts. La décision de François Hollande de taxer jusqu'à 75% les revenus supérieurs à un million d'euros lui donne une idée. «Je me demande si nous, les Barbour, ne devrions pas lancer une affaire dont l'objectif serait d'attirer dans le Mississippi les Français riches, et les entreprises françaises qui réussissent» déclare-t-il dans un entretien accordé au magazine Foreign Policy.

Cet ancien président du Parti républicain, redevenu «lobbyiste» aujourd'hui, est connu pour son hostilité à toute hausse d'impôts. Il prône avant tout une réduction des dépenses publiques et une déréglementation de l'économie. Mais il est également fier de ses ancêtres français. «Mon nom est un vieux nom français huguenot. Mon arrière arrière arrière arrière grand-père, Louis LeFleur, un Français, a fondé un comptoir commercial dans les années 1800 à l'origine de la capitale du Mississippi, Jackson, rappelle-t-il. Nous sommes un État à faible imposition, bien disposé à l'égard des entreprises. Notre régime réglementaire est rationnel. Nous pourrions dérouler le tapis rouge et hisser le drapeau tricolore sur le Fort Maurepas. Bienvenue, mes amis!».

Cette tirade en dit long sur la réprobation qu'inspire la politique du nouveau gouvernement français dans les rangs conservateurs aux États-Unis. Elle leur paraît antiéconomique. Personnage truculent, avec un accent sudiste prononcé, Haley Barbour fait figure de modéré au sein du parti de l'éléphant. Sa prise de position est conforme à la démarche de tous les gouverneurs d'États du sud depuis plus d'une génération: l'investissement industriel étranger a complètement régénéré les économies locales.

Nissan et Siemens sont déjà implantés dans le Mississippi. Airbus assemblera bientôt des avions dans l'État voisin de l'Alabama, ce qui est perçu comme une excellente nouvelle pour l'emploi. Reste à voir si les Français fortunés supporteront la chaleur humide du Mississippi et succomberont durablement aux charmes de ses plages de sable blanc.

LIRE AUSSI:

» Les expatriations fiscales se multiplient

» La gauche vote 7,2 milliards d'impôts en plus

» Les héritiers de résidents suisses seront taxés en France

» Cameron ouvre les bras aux riches qui fuient la France

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mittix le dimanche 12 aout 2012 à 17:23

    Le vrai changement oui mais il serait souhaitable de commencer par ne plus faire de fautes d'orthographe. Merci. Pour le reste on verra bientôt, très bientôt.

  • cmike1 le dimanche 12 aout 2012 à 15:41

    tout ca pour nourrir un ramassi de ra caille qui non content de parasiter le pays , le raquette en plus sans etre inquieté !vivement le vrais changement ...

  • tibetain le dimanche 12 aout 2012 à 00:25

    Mais tu ne veux pas me donner de ton oseille Amérique hein? Ce serait plus simple et vous désireriez vous faire policier de nos pensées financières. Alors pourquoi nous faire porter dans les erreurs? Il y a des évidences, et c'est certain les amitiés financières de l'autre coté de l'atlantique ont du mal a digérer Tobin et les amusements des rosiers et des petits traders ces derniers jours.

  • tibetain le dimanche 12 aout 2012 à 00:23

    Mais tu ne veux pas me donner de ton oseille Amérique hein? Ce serait plus simple et vous désireriez vous faire policier de nos pensées financières. Alors pourquoi nous faire porter dans les erreurs? Il y a des évidences, et c'est certains les amitiés financières de l'autre coté de l'atlantique on du mal a digérer Tobin et les amusements des rosiers et des petits traders ces derniers jours.

  • mittix le samedi 11 aout 2012 à 17:18

    Et si on faisait une nouvelle révolution ? On pendrait tous ces politiques qui nous pompent . Et on reprend de zéro. Moins de communes, moins de départements, juste les régions, plus de préfecture. Et on pourrait aussi supprimer les bouffes pognons qui ne servent a rien comme l'ONU ....il y a un grand ménage a faire

  • paumont1 le samedi 11 aout 2012 à 10:20

    et si on finançait une révolution des pauvres dans le mississippi sur le modèle de la révolution française?

  • paumont1 le samedi 11 aout 2012 à 10:19

    et si on inscrivait le mississippi dans la liste des paradis fiscaux cotés en noir pour absence totale de transparence...

  • tibetain le samedi 11 aout 2012 à 01:45

    Éventuellement je rachète le Mississippi et je vous offre la rencontre avec Tobin.

  • tibetain le samedi 11 aout 2012 à 01:42

    Mais comment vous faire comprendre? On ne veut pas vous de mal Français on veut juste que vous payiez nos soustractions.

  • mittix le vendredi 10 aout 2012 à 20:58

    Duran107 tout a fait d'accord. De plus en plus de gens le pensent et on commence a en parler a la télé . On a même crée les communautés de communes. A quand les communautés de communautés de communes?