Le missile M51, pièce maîtresse de la force de frappe française

le
1
Le M51 qui s'est autodétruit dimanche dans le Finistère est un missile balistique intercontinental capable d'envoyer des bombes nucléaires sur des sites distants de 8000 kilomètres. La plupart des fusées civiles, comme Soyouz ou Ariane, descendent de cette catégorie d'armes dont peu de pays ont acquis la maîtrise.

Le missile balistique intercontinental M51, qui s'est «auto-détruit» en vol peu après avoir été tiré depuis le sous-marin nucléaire Le Vigilant, dimanche matin, au large d'Audierne (Finistère), est l'une des pièces maîtresses de la force de frappe française.

D'une hauteur de 12 mètres, pour un poids «maximal de 56 tonnes», le M51 est en fait une véritable fusée, composée de plusieurs étages de propulsion, capable de transporter six ogives ou têtes nucléaires à une distance d'environ 8000 kilomètres de son point de décollage. Pour cela, il suit une trajectoire en forme de parabole au cours de laquelle il pénètre dans l'espace avant que se...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • LeRaleur le lundi 6 mai 2013 à 18:13

    Ben on a vu la pièce maîtresse, la grosse marrade. On envoie une vraie fusée atomique sur l'adversaire et elle éclate au nez des français, MDR.