Le miracle Florenzi sauve la Roma

le
0
Le miracle Florenzi sauve la Roma
Le miracle Florenzi sauve la Roma

Malgré une nette domination des Blaugrana, la Roma et le Barça se quittent sur un match nul (1-1). Un match dont on retiendra surtout l'extraordinaire égalisation d'Alessandro Florenzi sur une frappe déclenchée à 55 mètres des cages adverses.

AS Roma 1-1 FC Barcelone

Buts : Florenzi (31e) pour la Roma / Suarez (21e) pour le Barça

Le roi Pelé l'a tenté, Alessandro Florenzi l'a réussi. Extraordinaire, fabuleuse, divine : les mots manquent pour décrire l'incroyable frappe réussie par le jeune milieu italien reconverti en latéral droit par Rudi Garcia. Une frappe qui restera très certainement comme LE but de la saison. Alors qu'on vient de passer la demi-heure de jeu, Florenzi prend sa chance quelques mètres à peine après le milieu de terrain, collé à la ligne de touche. Ter Stegen, trop avancé, est surpris par la folle tentative qui finit au fond des filets avec l'aide du poteau, quelques 55 mètres (sic !) après son point de départ ! En pleine galère jusque-là et menée au score depuis la 21ème minute de jeu, la Louve vient de sauver sa peau. Car malgré la forte domination du Barça, les Giallorossi parviendront à faire le dos rond pour conserver le point du match nul. Ils n'espéraient de toute manière clairement pas mieux. Messi et ses coéquipiers pourront eux se demander comment ont-ils bien pu encaisser un tel but.

L'audace de Florenzi


Le plan de jeu imaginé par Rudi Garcia est clair d'entrée de match : laisser le ballon au Barça et opérer en contre. La Roma opte ainsi pour un schéma avec un bloc très bas - trop ? – et cherche à profiter de la vitesse de Salah ainsi que du jeu dos au but de Dzeko pour se montrer dangereuse. L'ailier égyptien a toutefois fort à faire face à son homologue direct Jordi Alba quand le Bosnien ne touche, lui, que peu de ballons exploitables. L'ouverture du score concédée assez rapidement à Suarez complique d'ailleurs la tâche. Mais la Louve parvient miraculeusement à sortir la tête de l'eau grâce à la folie de Florenzi (1-1, 31'). Une inspiration fondamentale pour la confiance des Romains qui finissent bien mieux la première période.

Cependant, coup dur dès le retour des vestiaires : Szczesny doit céder sa place à De Sanctis après un choc avec Suarez. Un changement qui…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant