Le ministre syrien des Affaires étrangères à Oman

le
0

DUBAI/BEYROUTH, 6 août (Reuters) - Le ministre syrien des Affaires étrangères, Walid al Moualem, a effectué jeudi sa première visite dans un pays du Golfe depuis plus de quatre ans pour rencontrer son homologue du sultanat d'Oman, un nouveau signe du regain d'activité diplomatique en cours pour tenter de mettre fin à la guerre civile en Syrie. Cette visite est la première du chef de la diplomatie syrienne dans un pays de la région depuis le déclenchement du conflit début 2011. Oman prétend jouer un rôle de conciliation dans la région et entretient de longue date de bonnes relations avec l'Iran, proche allié de Damas. Lors de leur entretien à Mascate, Walid al Moualem et son homologue Youssouf bin Alaoui sont convenus qu'il était temps d'entreprendre ensemble "des efforts constructifs" pour mettre fin à la crise, a rapporté l'agence de presse officielle syrienne Sana. Les deux hommes ont estimé qu'une solution "devrait être fondée sur une réponse aux aspirations du peuple syrien en matière de lutte contre le terrorisme" et qu'elle devrait assurer la stabilité, la souveraineté et l'intégrité territoriale de la Syrie, a-t-elle ajouté. Walid al Moualem s'est rendu en début de semaine en Iran, un pays qui, avec la Russie, autre soutien du régime de Bachar al Assad, s'efforcent de bâtir une vaste alliance contre le groupe Etat islamique (EI). Téhéran et Moscou soutiennent Bachar al Assad depuis le début du conflit alors que les Etats-Unis et certains de leurs alliés dans le Golfe estiment qu'un accord de paix doit impliquer le départ du président syrien. (William Maclean et Parisa Hafezi à Dubai, Sylvia Westall à Beyrouth; Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant