Le ministre syrien de la Défense auprès des soldats à Homs

le , mis à jour à 12:47
0

BEYROUTH, 4 juin (Reuters) - Le ministre syrien de la Défense, le général Fahad Djassim al Freidj, s'est rendu jeudi auprès des soldats gouvernementaux près de Homs, à 150 km à l'ouest de la ville de Palmyre tombée le mois dernier aux mains des djihadistes de l'Etat islamique, rapporte la télévision publique syrienne. L'armée syrienne a subi d'importants revers ces dernières semaines, non seulement à Palmyre (Tadmor, en arabe) mais aussi dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest du pays. Le général Freidj, qui est également numéro deux des forces armées, a dit sa certitude que les troupes gouvernementales sauront défendre la Syrie face "au terrorisme et à ses soutiens". C'est la deuxième visite d'un membre du gouvernement à Homs depuis la chute de Palmyre le 20 mai, après celle du Premier ministre Waël al Halaki. Dans une interview à Reuters Television, le gouverneur de la province de Homs, Talal al Barazi, a affirmé que l'armée reprendrait Palmyre "en temps opportun" et chasserait "les monstres criminels" vers l'est en direction de la ville de Souknah. "Il n'y a pas eu d'effondrement (de l'armée), pas de défaite psychologique", a-t-il assuré. "L'armée a décidé de ne pas combattre l'EI dans Palmyre pour éviter des pertes civiles et protéger la cité antique." (Sylvia Westall et Tom Perry à Beyrouth, avec Reuters Television à Homs; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant