Le ministre russe de l'Economie arrêté, inculpé de corruption

le , mis à jour à 12:45
0
 (Actualisé avec inculpation d'Oulioukaïev) 
    par Svetlana Reiter et Vladimir Soldatkin 
    MOSCOU, 15 novembre (Reuters) - Le ministre russe de 
l'Economie, Alexeï Oulioukaïev, interpellé mardi matin, a été 
officiellement inculpé pour corruption, a annoncé mardi le 
Comité d'enquête, principal organe chargé des poursuites 
judiciaires en Russie. 
    Cette inculpation intervient après une plainte déposée 
contre lui par le premier groupe pétrolier russe, Rosneft 
 ROSN.MM . Rosneft affirme que le ministre l'a menacé à propos 
de l'achat de son concurrent Bachneft, indiquent les enquêteurs. 
    Au moment de son interpellation, Alexeï Oulioukaïev, était 
en train d'accepter un pot-de-vin de deux millions de dollars 
(1,85 million d'euros), précisent encore les enquêteurs. 
    Le rachat de Bachneft par Rosneft a été l'enjeu de rivalités 
entre clans au Kremlin, dit-on à Reuters de sources proches de 
l'accord et du gouvernement. 
    Alexeï Oulioukaïev, âgé de 60 ans, est le plus haut 
responsable russe à être arrêté en fonctions depuis 
l'effondrement de l'Union soviétique fin 1991. 
    Le ministre a supervisé la vague de privatisations du 
gouvernement destinées à réduire l'endettement de l'Etat. 
    Le gouvernement russe a conclu en octobre la vente à Rosneft 
d'une participation de contrôle dans la compagnie pétrolière 
Bachneft à Rosneft, pour 329,69 milliards de roubles (4,75 
milliards d'euros).   
    Le patron de Rosneft Igor Setchine, qui est l'un des hommes 
les plus puissants de Russie et un proche lieutenant de Vladimir 
Poutine, s'est battu pour avoir le feu vert concernant le rachat 
de Bachneft. Mais les tenants du libéralisme économique au sein 
du gouvernement, dont certains sont liés au Premier ministre 
Dmitri Medvedev, s'y sont farouchement opposés, estimant que 
Bachneft devait revenir à des investisseurs privés. 
    A l'origine, Alexeï Oulioukaïev s'était opposé au rachat de 
Bachneft par Rosneft, mais il a fini par signer l'accord en ce 
sens. 
    Alexeï Oulioukaïev avait reçu le portefeuille de l'Economie 
en juin 2013. Il ne fait pas partie du cercle rapproché de 
Vladimir Poutine, qui est dominé par des tenants d'un rôle 
éminent de l'Etat dans l'économie. Il ne fait pas pour autant 
partie du cercle des libéraux. C'est un proche d'Andreï Kostine, 
l'influent patron de la deuxième banque de Russie, VTB 
 VTBR.MM . Oulioukaïev dirige le conseil de surveillance de VTB, 
banque qui est dans le giron de l'Etat. 
    Le président Vladimir Poutine a été informé de l'affaire dès 
l'ouverture de l'enquête, a dit le porte-parole du Kremlin. 
    "Il s'agit d'accusations graves", a ajouté Dmitri Peskov, 
que cite l'agence de presse Itar-Tass. "Dans tous les cas, seul 
un tribunal sera en mesure de décider de quoi que ce soit", 
a-t-il poursuivi. 
 
 (Avec Katia Goloubkova et Denis Pintchouk; Julie Carriat, Eric 
Faye et Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant