Le ministre irakien des Finances limogé par le Parlement

le
0
    BAGDAD, 21 septembre (Reuters) - Le Parlement irakien a 
retiré mercredi sa confiance au ministre des Finances, Hoshiyar 
Zebari, soupçonné de corruption et de mauvaise gestion de fonds 
publics, a-t-on appris auprès de députés confirmant une annonce 
de la télévision irakienne. 
    Le ministre, qui avait été interrogé le mois dernier par le 
parlement, se défend des accusations portées contre lui. 
    Son limogeage, voté par 158 voix contre 77, pourrait 
accentuer la déstabilisation de l'économie irakienne, aux prises 
avec un déficit budgétaire massif. 
    Zebari, membre de la communauté kurde qui fut longtemps le 
ministre des Affaires étrangères de l'Irak post-Saddam Hussein, 
négociait en effet avec le Fonds monétaire international (FMI) 
et des prêteurs internationaux des accords de crédit. Pour le 
député Sarhan Ahmed, qui siège à la commission des Finances du 
Parlement, son exclusion risque d'"ébranler la confiance" entre 
le FMI et le gouvernement irakien.     
 
 (Saif Hameed; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant