Le ministre grec des Affaires étrangères fustige Berlin

le
1

NEW YORK, 25 avril (Reuters) - Le ministre grec des Affaires étrangères a dit vendredi respecter l'Allemagne, mais pas la politique de Berlin ni sa manière de percevoir l'économie grecque qui risque de se retrouver au bord du précipice si aucun accord n'est trouvé entre Athènes et ses créanciers. Nikos Kotzias a estimé que la Grèce et ses partenaires de la zone euro devaient trouver un compromis susceptible de remettre la Grèce sur le chemin d'une croissance durable seule capable de restaurer les finances grecques et de permettre à Athènes de régler ses dettes. Prié de dire s'il attendait des Européens qu'ils se contentent faire confiance à la Grèce, il a répondu :"Non. D'être pragmatique. La confiance est une chose importante, mais il faut qu'ils fassent preuve de pragmatisme." "Souhaitent-ils nous aider à retrouver la croissance ou décident-ils de laisse la Grèce se débatre, ou de punir la Grèce et de faire un exemple pour montrer ce qu'il se passe lorsqu'un pays choisit un gouvernement de gauche ?", a-t-il demandé au terme d'une visite de quatre jours à Washington et New York. La chancelière allemande Angela Merkel a dit jeudi que tout devrait être fait pour empêcher la Grèce de faire faillite, mais les ministres européens de la zone euro ont prévenu vendredi Athènes qu'aucune aide supplémentaire ne serait versée à la Grèce tant qu'un accord sur les réformes économiques n'aura pas été conclu. ID:nL5N0XL1UU Athènes s'apprête à subir un nouveau test le 12 mai lorsque le trésor grec devra effectuer un versement de 750 millions d'euros alors que les caisses semblent vides. La question est désormais celle de savoir combien de temps cette situation pourra perdurer sans argent frais. (Daniel Bases,; Nicolas Delame pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kerken le samedi 25 avr 2015 à 07:42

    plutôt que de fustiger Berlin il ferait mieux de se taper sur la bedaine en se disant c'est ma faute ma très grande faute ....pardonnez moi tous ?

Partenaires Taux