Le ministre des Sports ne "juge pas" l'exil fiscal

le
3
Le ministre des Sports Patrick Kanner
Le ministre des Sports Patrick Kanner

C'est une déclaration qui est passée plutôt inaperçue, et pourtant. Dans un entretien accordé au Monde, Patrick Kanner, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, s'est montré plutôt indulgent envers la domiciliation offshore de tennismen de haut niveau. Interrogé sur la question de la résidence en Suisse de joueurs français qui disputeront la Coupe Davis en novembre, celui qui a succédé le 26 août dernier à Najat Vallaud-Belkacem a répondu : "Je pense que, quand on est français, on devrait plutôt rester sur le territoire national, mais je ne juge pas. C'est un choix personnel", a-t-il plaidé. "S'ils gagnent la Coupe Davis, personne n'ira regarder où ils paient leurs impôts""Eux ont fait d'autres choix, mais restent de très grands sportifs. S'ils nous rapportent la Coupe Davis, personne n'ira regarder où ils paient leurs impôts. Et ils seront les bienvenus s'ils veulent revenir en France", a poursuivi Patrick Kanner. Une position décriée notamment par l'adjoint aux sports à la mairie de Paris Jean-François Martin. Auprès de L'Express, l'ex-Modem a estimé que "le problème ne porte pas tant sur la situation fiscale de ces sportifs mais sur la position affichée par un ministre de gauche. Le symbole est désastreux au moment où l'on demande aux citoyens de faire des efforts", a-t-il assené.Contexte...Les commentaires du ministre des Sports interviennent au moment où le journal helvétique...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp le mardi 7 oct 2014 à 09:24

    Incroyable !

  • pichou59 le mardi 7 oct 2014 à 08:17

    le couplet est différent quand il s'agit d'entreprises française qui gagnent de l'argent à l'étranger et se font taxer en France;

  • pichou59 le mardi 7 oct 2014 à 08:06

    le contraire aurait été surprenant!! surtout avec les petits camarades comme noha....