Le ministre des Finances grec est déterminé… mais impulsif

le
0
L'ancien ministre de la Défense, Evangelos Venizelos, entend «entrer dans une véritable guerre» pour mener à bien le second plan de rigueur

À Athènes

C'est désormais l'homme fort du gouvernement tout juste remanié de Georges Papandréou: Evangelos Venizelos. Imposant, volubile et impulsif, ce professeur de droit constitutionnel de 54 ans n'a pas mâché ses mots en entrant dans son nouveau bureau de ministre des Finances: «Je quitte le ministère de la Défense pour entrer dans une véritable guerre», a-t-il dit. Et pour cause, cette guerre c'est celle de l'économie. Il est déterminé à mener à bien les réformes et a de grandes chances de convaincre les députés de voter en faveur du second plan de rigueur, le 28 juin prochain. Les observateurs estiment qu'il est la personne idéale pour tempérer la grogne au sein du parti.

Toute la classe politique reconnaît en Evangelos Venizelos son intelligence et son statut de pilier du nouveau gouvernement. Rassembler sa majorité était une priorité pour calmer les ardeurs des détracteurs du premier ministre grec.

Mais pour certains experts, cet homme originaire du

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant