Le ministre américain de la Justice en visite à Ferguson

le
0

par Scott Malone et Carey Gillam FERGUSON, Missouri, 21 août (Reuters) - Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a promis mercredi lors d'une visite à Ferguson une enquête complète sur la mort de Michael Brown, jeune Noir tué par un policier blanc dans cette ville du Missouri. Le décès de Michael Brown le 9 août a été suivi de 11 nuits de manifestations globalement pacifiques, émaillées toutefois de pillages et de scènes de confrontation avec les forces de l'ordre, pour dénoncer un acharnement de la police contre les Noirs. Premier Afro-Américain à occuper les fonctions d'Attorney General aux Etats-Unis, Eric Holder a rencontré des étudiants puis des représentants de la population de Ferguson, banlieue de Saint-Louis devenue un symbole de la persistance de tensions raciales aux Etats-Unis. Si Ferguson est peuplée majoritairement de Noirs, sa police et ses responsables politiques et éducatifs sont essentiellement des Blancs. "(Eric Holder) a promis que les choses allaient changer", a rapporté Molyric Welch, une étudiante ayant participé à la rencontre avec l'Attorney General et dont le frère, dit-elle, est mort il y a trois ans après avoir subi un coup de pistolet paralysant de la part de la police. Selon ses services, Eric Holder a annoncé à ses interlocuteurs avoir confié l'enquête aux policiers et aux procureurs les plus expérimentés. Des centaines de personnes ont déjà été interrogées et des médecins légistes fédéraux ont réalisé une autopsie indépendante, la troisième effectuée sur le corps de Michael Brown. Le bureau du procureur du comté de Saint-Louis a commencé mercredi à présenter son dossier à un grand jury se réunissant une fois par semaine. Soumis à une double exigence de rapidité et de précision dans son enquête, le procureur Bob McCulloch s'est dit prêt à prolonger cette présentation jusque mi-octobre. "D'un côté, les gens disent 'vous précipitez la procédure judiciaire' et de l'autre, ils disent 'vous faîtes traîner les choses'", a-t-il dit au cours d'une conférence de presse. "Nous allons présenter cela de la manière la plus rapide possible, mais nous n'allons pas le faire sans conviction." A l'extérieur de son bureau, un groupe de manifestants a réclamé son dessaisissement de l'affaire et l'arrestation immédiate de l'agent responsable de la mort de Michael Brown, qui ne portait pas d'arme lorsqu'il a été tué. Ce policier de 28 ans, Darren Wilson, a été suspendu et placé dans un lieu tenu secret. (Bertrand Boucey pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant