Le ministère turc de la Justice veut poursuivre des élus pro-kurdes

le
2
 (Actualisé avec détails, contexte) 
    ANKARA, 4 mars (Reuters) - Le ministère turc de la Justice a 
adressé aux services du Premier ministre une demande de levée de 
l'immunité parlementaire des dirigeants du Parti démocratique 
des peuples (HDP, pro-kurde) à des fins de poursuites 
judiciaires, rapporte l'agence anatolienne de presse, vendredi. 
    Le président Recep Tayyip Erdogan s'est prononcé à plusieurs 
reprises pour que les élus de cette formation politique soient 
traduits en justice, les accusant d'être une émanation du Parti 
des travailleurs du Kurdistan (PKK). 
    Le ministère vise en particulier les chefs de file du HDP, 
Selahattin Demirtas et Figen Yuskdag, et les députés Selma 
Irmak, Sirri Sureyya Onder et Ertugrul Kurkcu. 
    Le sud-est de la Turquie connaît sa plus forte vague de 
violences depuis les années 1990 après la rupture en juillet 
d'une trêve que le PKK et l'armée turque observaient depuis deux 
ans. 
    Le Parti d'action nationaliste (MHP), qui fait partie de 
l'opposition, a demandé que soit examinée au parlement la 
question de la levée de l'immunité de certains parlementaires 
dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 
    Demirtas fait l'objet de 60 demandes de levée de son 
immunité parlementaire, y compris pour avoir appelé à des 
manifestations publiques, mais pour l'instant aucune restriction 
n'a été prise à son encontre. 
     
      
     
 
 (Daren Butler; Pierre Sérisier pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 9 mois

    Et on veut de ça dans l'Europe ! Quittons vite cette Europe-la !

  • M940878 il y a 9 mois

    belle démocratie !