Le ministère du Travail va être rénové

le
0
Parquets anciens usés, fils électriques en coton et fenêtres vieillissantes? L'hôtel du Châtelet va être remis aux normes.

Hélas pour le nouveau ministre du Travail, Michel Sapin! Le beau ministère qu'occupait son prédécesseur, Xavier Bertrand, situé au 127 rue de Grenelle (VIIe), a fermé ses portes pour au moins dix-huit mois de travaux. Adresse mythique, où se sont signés les accords de Grenelle en mai 1968, nanti d'un jardin inattendu dans Paris, l'hôtel du Châtelet n'était pas en état de recevoir la nouvelle équipe. Cette dernière a du coup pris ses quartiers au 101 de la même rue, dans l'ancien ministère de la Fonction publique (hôtel de Rothelin-Charolais).

Construit au XVIIIe siècle (1770-1776), l'hôtel du Châtelet, QG des ministres du Travail successifs depuis 1906, n'est plus aux normes. Il y a peu, un bout de corniche de la façade extérieure s'est même écroulé, donnant le top départ de travaux trop longtemps différés.

En 2005, une première vague de restauration avait colmaté les brèches de cette ancienne demeure privée, inscrite au titre des monuments historiques depuis 1911. Cette fois-ci, 3,4 millions d'euros ont été débloqués: mises aux normes électriques, isolation des fenêtres pour limiter le budget chauffage, construction d'un ascenseur pour personnes à mobilité réduite, réfection des lourdes portes d'entrée à têtes de lion et restauration des parquets anciens sont au programme.

Dans presque toutes les pièces, parquets et plafonds sont à la fois magnifiques et vieillissants. Ils seront entièrement démontés, restaurés et replacés.

Réunions en tout genre

Très fréquenté, le ministère recevait environ 150 personnes par jour. Des fictions y ont même été tournées, dont Le Président, d'Henri Verneuil, avec Jean Gabin et plus récemment la série Les Hommes de l'ombre. La salle des accords, longue pièce verte et dorée dans laquelle l'archevêque de Paris recevait autrefois ses invités, a servi, pendant des décennies, aux réunions en tout genre, dont celles avec les syndicats. De quoi brutaliser les sols anciens...

À la réouverture de l'hôtel, cette pièce classée ne sera conservée que pour des usages exceptionnels. Les conférences se tiendront dans deux nouvelles «salles polyvalentes» probablement sans charme, mais sans doute plus appropriées. Enfin, des travaux électriques éviteront aux futurs ministres d'être un jour électrocutés. Les lustres de la salle à manger du ministre et de son bureau sont par exemple toujours reliés par du fil de coton. De la limite de travailler dans un site classé!

LIRE AUSSI:

» Hôtel particulier de l'AP-HP cherche riche acquéreur

» Loyers: ce qu'envisage le gouvernement

SERVICE:

» Retrouvez toutes les annonces immobilières avec Explorimmo

SUIVEZ LE FIGARO IMMOBILIER SUR:

» Twitter: @LeFigaro_Immo

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant