Le ministère de la Justice sauve quinze prisons de la fermeture

le
0
Le Garde des Sceaux Michel Mercier a annoncé jeudi un programme immobilier pénitentiaire, qui prévoit la construction de 25 prisons. Les syndicats se félicitent du maintien et de la rénovation de certains établissements vétustes, voués jusqu'alors à disparaître.

A chaque ministre de la Justice son programme immobilier pénitentiaire. Le Garde des Sceaux, Michel Mercier, a annoncé jeudi un nouveau plan de constructions, de rénovations et de fermetures de prisons, à l'occasion d'une visite en Charente-Maritime. «Sur des critères de vétusté», et pour permettre la mise en oeuvre des dispositions de la loi pénitentiaire de 2009, «nous allons construire vingt-cinq prisons et sept extensions de capacité, en maintenir et en rénover quinze, et en fermer trente-six», affirme le ministre dans un entretien au quotidien régional Sud Ouest, publié jeudi. Objectif : atteindre 70.000 places de prison en 2018, contre 56.500 actuellement. Dans la plupart des cas, «la fermeture d'un établissement sera accompagnée par l'ouverture d'un autre dans le même département ou dans les départements voisins, ce qui aura pour effet de faciliter la réaffectation des agents concernés», explique-t-il.

Un programme qui prend le contre-pied du plan présen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant