Le militant des droits de l'homme Nabil Rajab arrêté à Bahreïn

le
0
    DUBAI, 13 juin (Reuters) - Nabil Rajab, l'un des militants 
des droits de l'homme les plus célèbres du monde arabe, a été 
arrêté par la police bahreïnie un peu moins d'un an après sa 
sortie de prison à la faveur d'une grâce royale, annonce sa 
femme, lundi, sur Twitter. 
    Aucun motif n'a été avancé pour justifier cette 
interpellation, a-t-elle expliqué par ailleurs au journal 
arabophone Al Wassat, et les autorités n'ont fait aucun 
commentaire.  
    Nabil Rajab, fondateur du Centre bahreïni des droits de 
l'homme, a joué un rôle de premier plan dans la mobilisation 
chiite de 2011 en faveur d'une ouverture démocratique. Incarcéré 
en mai 2012 pour son implication dans des manifestations 
interdites, il a été remis en liberté deux ans plus tard.  
    En janvier 2015, il a été condamné à six mois de prison pour 
atteinte à la sûreté de l'Etat, puis gracié deux mois plus tard 
pour raisons de santé par le roi Hamed ben Issa Al Khalifa.  
     
 
 (Sami Aboudi, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant