Le microcrédit vise un public de plus en plus large

le
0
La formule est aussi un outil efficace de lutte contre le chômage en France.

Pour l'Adie (Association pour le droit à l'initiative économique), cette semaine est cruciale. Du 7 au 11 juin, durant la 7e Semaine du microcrédit qu'elle organise, l'association recueille plus de 7000 demandes de financement alors qu'elle en accorde près de 12.000 par an. C'est aussi l'occasion pour cette structure, pionnière du microcrédit en France et en Europe, de rappeler au grand public que cette formule n'est pas réservée aux pays en développement et s'avère efficace pour soutenir les microentreprises. «Cette formule est l'une des voies de retour à l'emploi indispensable dans la société actuelle», souligne Catherine Barbaroux, nouvelle présidente de l'Adie. Elle succède à Maria Nowak, créatrice et dirigeante de la structure pendant plus de vingt ans.

À ce jour, plus de 100.000 microcrédits (le plan de financement initial doit être inférieur à 8000 euros) ont déjà été accordés à des créateurs d'entreprise chômeurs ou allocataires des minima s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant