Le Mexique se dit prêt à des négociations d'ampleur avec les USA

le
0
    MEXICO, 12 janvier (Reuters) - Le président mexicain, 
Enrique Pena Nieto, a déclaré mercredi qu'il aborderait les 
négociations avec le prochain gouvernement des Etats-Unis dans 
un esprit d'ouverture et qu'il chercherait à négocier un accord 
qui bénéficie à la fois au Mexique et à son voisin américain. 
    "Toutes les questions qui définissent nos relations 
bilatérales sont sur la table, y compris la sécurité, les 
migrants et le commerce", a déclaré Enrique Pena Nieto lors d'un 
discours devant un groupe de diplomates. 
    Le futur président des Etats-Unis a menacé de revenir sur 
l'accord commercial qui fonde le modèle économique mexicain dans 
le cas où il serait impossible de renégocier ses termes en sa 
faveur, ce qui a malmené le peso et suscité des doutes sur les 
investissements étrangers. Donald Trump doit prendre ses 
fonctions le 20 janvier. 
    La semaine dernière, le Mexique a nommé son ancien ministre 
des Fiances Luis Videgaray, aux Affaires étrangères, poste-clé 
dans les négociations avec le nouveau gouvernement américain. 
    La date de début des discussions reste à fixer. 
    Lors de sa conférence de presse mercredi à New York, Donald 
Trump a déclaré qu'il commencerait bientôt les discussions avec 
le Mexique sur la construction d'un mur à la frontière entre les 
deux pays pour empêcher l'immigration illégale et qu'il ferait 
en sorte que le Mexique rembourse les Etats-Unis pour le coût de 
la construction. 
    Le promoteur immobilier milliardaire a également promis 
d'instaurer une taxe pour les sociétés qui délocalisent des 
emplois hors des Etats-Unis. Il a évoqué à titre d'exemple les 
entreprises qui installent des usines au Mexique. 
    Le Mexique investira pour rendre la frontière plus sûre, a 
répondu le président Pena Nieto mais il a aussi réaffirmé qu'il 
ne financerait pas le projet de construction du mur voulu par la 
prochaine administration américaine. 
   Il a souligné que le gouvernement américain était lui aussi 
responsable du fait que les migrants cherchent à rejoindre les 
Etats-Unis. Les Etats-Unis doivent aussi travailler à faire 
cesser le trafic d'armes et de fonds qui financent le crime 
organisé au Mexique, a-t-il ajouté. 
 
 (Bureau de Mexico; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant