Le Mexique salue les mesures de Barack Obama sur l'immigration

le
0

(Actualisé avec réactions d'autres pays) MEXICO, 21 novembre (Reuters) - Plusieurs dirigeants d'Amérique centrale ont salué vendredi le plan immigration annoncé par Barack Obama, le président mexicain Enrique Pena Nieto le qualifiant de "mesures les plus importantes prises depuis plusieurs décennies". "Je veux publiquement approuver le président des Etats-Unis pour l'annonce d'hier", a déclaré Enrique Pena Nieto. "Ces mesures sont un soulagement pour les immigrants (qui sont) principalement mexicains." "Ceux qui en bénéficieront seront des migrants d'origine mexicaine qui vivent aux Etats-Unis depuis des années (...). C'est un acte de justice qui reconnaît la grande contribution des millions de Mexicains au développement de notre voisin." Le nombre de sans-papiers est estimé à environ 11 millions aux Etats-Unis. Le plan Obama permettra à 4,4 million d'entre eux, qui sont parents de personnes de nationalité américaine et qui sont dans le pays depuis au moins cinq ans de rester temporairement aux Etats-Unis sans être menacés d'expulsion. En outre, 270.000 personnes entrent aussi dans le cadre de la réforme, via l'extension d'une décision de 2012 du président démocrate qui supprimait les expulsions de personnes entrées illégalement aux Etats-Unis en tant qu'enfants emmenés par leurs parents. Le président hondurien Juan Hernandez a parlé de "grand pas dans la bonne direction" et a appelé le Congrès américain, désormais totalement dominé par les républicains, à aller plus loin en votant "une profonde réforme de l'immigration". Plus d'un million de Honduriens vivent aux Etats-Unis, pour la plupart en situation illégale, indique le communiqué de la présidence hondurienne. Le président guatémaltèque Otto Perez a également salué le plan Obama qui bénéficiera à quelque 100.000 Honduriens aux Etats-Unis, a-t-il souligné. Les présidents hondurien et guatémaltèque ont indiqué que les deux pays auraient besoin de milliards de dollars en aide et en investissement des Etats-Unis pour endiguer la marée des migrants qui se dirigent vers le nord. Le président mexicain Enrique Pena Nieto a précisé avoir donné des instructions aux services consulaires pour aider les Mexicains qui le souhaitent à profiter de la réforme. Le ministre salvadorien des Affaires étrangères Hugo Martinez a estimé que les mesures annoncées par Barack Obama étaient positives mais a dit vouloir maintenir la pression pour trouver des solutions plus durables. (Lizbeth Diaz; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant