Le meurtre d'une Irakienne choque les États-Unis

le
0
La famille de Shaima Alawadi, victime d'une agression mortelle à son domicile californien, dénonce un crime raciste. Le département d'État a ouvert une enquête.

Un mois après le meurtre de Trayvon Martin, abattu parce qu'il portait «un sweat à capuche sombre», l'opinion américaine est de nouveau secouée par un crime qui a tout l'air d'être raciste. Shaima Alawadi, une Irakienne de 32 ans qui portait le voile, est morte à l'hôpital samedi, quelques jours après avoir été tabassée à coup de démonte-pneu à son domicile, à El Cajon en Californie. A Bagdad, le ministère des Affaires étrangères a déclaré que son «gouvernement avait ordonné le rapatriement du corps» en Irak.

Une enquête est en cours pour faire la lumière sur «tous les aspects de ce crime horrible, et pour faire en sorte que ses responsables soient traduits en justice», a annoncé lundi le département d'Etat américain.

Mercredi dernier, cette mère de cinq enfants avait été retrouvée dans son salon, gisant dans son sang, par sa fille Fatima. A côté de son corps, la jeune fille de 17 ans a trouvé une lettre demandant à leur famille de retourner en I

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant