Le message pompidolien de Sarkozy

le
0
Le chef de l'État a rendu mardi hommage à Georges Pompidou à l'occasion du centième anniversaire de sa naissance.

«J'ai fait mon apprentissage, j'ai fait des fautes comme tout le monde, mais je ne crois pas avoir été indigne de ma fonction.» Ces mots sont ceux de Georges Pompidou, le 16 mai 1969, lorsqu'il se déclare candidat à la présidence de la République, rappelés mardi par Nicolas Sarkozy. Toute comparaison avec la manière dont l'actuel détenteur du poste entend solliciter un deuxième mandat en 2012 serait purement fortuite... Mais ce n'est pas la raison pour laquelle le chef de l'État a choisi de célébrer très solennellement le centenaire de la naissance du successeur de De Gaulle à l'Élysée. Mardi, il était le premier président en exercice à se rendre dans le petit village de Montboudif, juché sur un haut plateau du Cantal, où l'église toute menue fait face à la modeste maison de la famille Pompidou. C'est dans cet écrin de la France profonde et rurale que Nicolas Sarkozy s'est attardé pour serrer des mains, visiter le musée qui aligne les photos d'un Pompi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant