Le mercredi à Sheffield, c'est football

le
0
Le mercredi à Sheffield, c'est football
Le mercredi à Sheffield, c'est football

Il y a tout juste 149 ans naissait le Sheffield Wednesday Football Club. Une formation évoluant aujourd'hui en seconde division, mais qui jouit encore d'un profond respect outre-Manche, grâce à ses quatre championnats remportés et son histoire riche. Une histoire liée depuis très longtemps à son meilleur ennemi, Sheffield United.

Un mercredi comme un autre, dans l'Angleterre du début du XIXe siècle. À Sheffield, ville où l'on fabrique de l'acier comme nulle part ailleurs, se retrouvent les joueurs du Wednesday Cricket Club pour taper de la batte. Un sport plus que populaire à l'époque, mais un sport qu'il est impossible de pratiquer une fois l'hiver arrivé. Alors, afin que l'équipe ne se perde pas de vue et garde une forme physique convenable, la direction du club décide d'instaurer des sessions de football en lieu et place de celles réservées au cricket. Le 4 septembre 1867 a donc lieu le tout premier entraînement où la balle en liège dur est remplacée par un ballon en cuir. Le football étant destiné à devenir le sport roi, il effacera peu à peu son homologue. Dès lors, l'équipe ne s'exerce plus simplement les mercredis en attendant les rencontres du week-end, mais tous les jours de la semaine. Seulement, l'affection des Anglais pour leur passé fera perdurer le nom au fil des siècles.

La naissance d'une rivalité


Deux décennies après sa fondation, le SWFC réalise ses premiers pas dans l'univers du professionnalisme en 1889. Au même moment, de l'autre côté de la ville, une nouvelle association voit le jour. Il s'agit de Sheffield United, une énième écurie créée sur les vestiges d'une association de cricket. Plus qu'une même ville, les deux clubs possèdent également le même président, Sir Charles Clegg, qui présidera ensuite la Football Association, en 1890. United s'installe à Bramall Lane (enceinte qu'il occupe toujours aujourd'hui) et accapare le surnom de Blades (les Lames), en référence au statut du bourg, principal producteur de coutellerie du Royaume. Deux décisions déjà jugées irrespectueuses par les supporters de Wednesday. De facto, Bramall Lane fut le stade des premières rencontres de leur club et le surnom de Blades leur était jadis réservé.


Un double affront pour les Wednesdays, qui voient d'un très mauvais œil ce concurrent qui joue de son patrimoine. D'autant que celui-ci ne va pas tarder à devenir l'un des cadors de la première division. Pis encore, le premier…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant