Le mélange explosif des ex-politiques reconvertis dans les médias

le
0
Daniel Cohn-Bendit arrive sur Europe 1, chaque matin à 7 h 55. Un pari délicat à gérer en période électorale.

Quand on est challenger, il faut prendre des risques. Pour cette rentrée audiovisuelle, la radio Europe 1 et la chaîne d'information i-Télé ont décidé, pour conquérir une nouvelle audience, de surfer sur la vague des hommes politiques convertis en animateurs.

En février 2013, quand Daniel Cohn-Bendit a déclaré dans une interview à Europe 1 qu'il quittait la politique et qu'il cherchait un employeur dans les médias, Fabien Namias, directeur général d'Europe 1, l'a pris au mot et l'a immédiatement contacté. Il lui ouvre l'antenne d'Europe 1 dès le 26 août pour un billet d'humeur quotidien à 7h55, l'heure du pic d'audience. Daniel Cohn-Bendit fera sa chronique en direct, soit à Paris, soit à partir d'un studio aménagé chez lui à Francfort. «Je lui laisse une liberté de parole absolue. Daniel a un franc-parler, des emportements qu'il utilisera sur to...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant