Le meilleur des déclarations d'intérêts des députés

le
1
Le meilleur des déclarations d'intérêts des députés
Le meilleur des déclarations d'intérêts des députés

Il y a les appliqués, ceux que l'on a du mal à déchiffrer. Ceux qui renvoient leur conjoint à «néant». Ceux qui cumulent, ceux qui ont fait de bons placements. La Haute autorité pour la transparence de la vie politique a publié ce jeudi matin les déclarations d'intérêts et d'activités des députés et des sénateurs. Des fichiers PDF, pas toujours facile à décrypter. En voici un florilège, actualisé en temps réel au fur et à mesure que nous procédons au dépouillement.

Les blancs d'Ayrault. Aucune activité de consultant, aucune activité professionnelle rémunérée, aucune participation financière dans une entreprise... La fiche de Jean-Marc Ayrault est... pleine de blancs. Seules sont énumérées ses rémunérations en tant que maire de Nantes, président de Nantes métropole, député et président de la Société d'aménagement de la métropole Ouest Atlantique (SAMOA).

Baroin : ma femme est une actrice. Il prend soin de taire son nom, mais ne cache pas sa profession. L'ex-avocat François Baroin le confirme : sa compagne est... «comédienne, scénariste, productrice». Le député-maire Troyes (Aube), lui, multiplie les activités dans sa ville. Mais trouve tout de même le temps de présider bénévolement le conseil d'administration de l'association des Amis de Chambord.

Bartolone, jamais sans sa femme. Ce n'est pas un mystère que Claude Bartolone travaille avec sa femme Véronique. «Je n'ai pas embauché ma femme, j'ai épousé ma collaboratrice», s'est-il toujours défendu. Dans sa déclaration, le président de l'Assemblée nationale confirme qu'elle est chargée de mission intervention et droit des femmes dans son cabinet.

VIDEO. L'édito du Parisien. Vous pouvez tout savoir sur vos parlementaires

Les pattes de mouche de BertrandProprement illisible. Le député-maire UMP de Saint-Quentin (Aisne), agent d'assurances de profession, a rempli sa déclaration à la main, d'une écriture en pattes de mouche ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le jeudi 24 juil 2014 à 15:25

    UMP/PS/Sénat(trop) payés, travaillent que pour eux, à leur carrière. Ceux qui cherchent à se bâtir des rentes ont pris le contrôle de l’Etat, depuis 1974, et n’a cessé de se renforcer. Pour la PREMIÈRE FOIS dans l’Histoire de France, pas un membre du gouvernement actuel n’a exercé la moindre activité dans le privé et n’a JAMAIS pris le moindre risque. Les Rentiers UM/PS, TRAITRES à la Nation sont au pouvoir. TOUT pour eux et crèvent les autres !!!...