Le meilleur Barça de l'ère Lucho, vraiment?

le
0
Le meilleur Barça de l'ère Lucho, vraiment?
Le meilleur Barça de l'ère Lucho, vraiment?

En attendant le coup d'envoi de sa saison officielle, le FC Barcelone se félicite du groupe qu'il offre à Luis Enrique. Plus fourni, plus jeune, l'effectif blaugrana se veut comme "le meilleur" sous les ordres de Lucho. Un qualificatif qui, loin d'être usurpé, se discute.

L'habitude annonce un Luis Enrique bougon avant sa première conférence de presse officielle de la saison. Entre piques envers "le foot business" et un tacle concernant "des voyages exténuants", l'entraîneur blaugrana offre pourtant le visage d'un homme comblé au parterre de journalistes qui lui fait face. "C'est le meilleur effectif que j'ai depuis trois ans au Barça. C'est le plus complet, s'emporte l'Asturien à la recherche de sa seconde Supercoupe d'Espagne. Si nous trouvons un joueur qui répond à ce que nous recherchons, nous en profiterons, et si non, nous continuerons avec ce merveilleux groupe".


Au nombre de vingt-quatre, ses poulains lui permettent de "viser toutes les compétitions", autrement dit, un nouveau triplé de trophées d'ici la fin d'exercice. Pour ce, Josep Bartomeu et son directeur sportif Robert se plient aux exigences de Lucho. Avec les recrutements des Digne, Umtiti et André Gomes, et en espérant celui de Paco Alcacer, son groupe affiche complet, autant en qualités qu'en quantité. Suffisant pour le convertir en meilleur de l'histoire de maison Culé ? Pas si sûr, en atteste l'état de sa cantera.

La génération 93 fait le nombre


Lorsqu'il prend la barre du navire azulgrana à l'été 2014, Luis Enrique retrouve un groupe groggy par une élimination en quarts de la C1 et une Liga perdue sur le gong face à l'Atlético de Madrid. Un affront d'autant plus douloureux que le Real Madrid s'adjuge la finale de Copa del Rey sur un contre tardif de Gareth Bale sur le Canterano Marc Batra. Bref, un exercice cauchemardesque qui se conclut par l'arrivée de l'entraîneur asturien sous la guérite du Camp Nou. En l'espace de quelques semaines, sanction FIFA oblige, la direction blaugrana dégaine l'un des mercatos les plus alléchants de son histoire personnifié par Luis Suarez, Ivan Rakitic, Claudio Bravo ou encore Marc-André Ter Stegen. Des dépenses estimées à 143 millions d'euros qui portent ses fruits et emmènent le Barça à la conquête d'un second triplé. Pour autant, de l'aveu même de Luis Enrique, cet effectif ne répond pas à la même qualité que l'actuel. Pourquoi ? Car après une…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant