Le «médicament spirituel» du pape François fait un carton

le
1
La «Misericordina», une boîte contenant un chapelet, conseillée aux fidèles par le Pape il y a deux semaines fait déjà l'objet d'un petit commerce lucratif, notamment sur Internet.

Voilà un conseil papal qui aura plus que porté ses fruits. A la fin de la prière de l'Angélus à Rome, dimanche 17 novembre, le pape François avait présenté à la foule rassemblée place Saint-Pierre un «médicament spirituel», baptisé «Misericordina». Il avait brandi une petite boîte semblable à celles que l'on trouve en pharmacie, contenant «un médicament composé de 59 granules pour le coeur», en réalité un chapelet, accompagné d'une image pieuse et d'un mode d'emploi traduit en italien, polonais, espagnol et anglais. Des volontaires ont ensuite distribué plus de 20.000 de ces petites boîtes aux fidèles.

Une initiative originale pour promouvoir la prière quotidienne qui a créé une véritable folie commerciale. Depuis deux semaines, les fidèles cherchent par tous les moyens à se procurer une ou plusieurs boîtes de Misericordina. Ce produit était jusqu'alors exclusivement distribué dans la sacristie d'une église proche du Vatican transformée en petit magasin, le «Sanctuaire de la Divine miséricorde», au prix de 3 euros la boîte. Selon l'agence I.Media spécialisée sur le Vatican, le petit magasin subit les assauts répétés des fidèles, son téléphone «ne cesse de sonner» et la Misericordina est en rupture de stock. Il faut dire que durant la seule journée de jeudi, 2000 boîtes ont été vendues en quelques heures.

Les enchères grimpent sur Internet

Débordée par la demande, la boutique a commandé 10.000 nouvelles boîtes et inscrit désormais les clients sur une liste d'attente. A noter que la totalité des bénéfices est reversée à l'Aumônerie apostolique dirigée par Monseigneur Konrad Krajewski, l'aumônier polonais du pape François qui avait d'ailleurs eu l'idée de cette «campagne» de promotion de la Misericordina.

La copie «Fedelina» vendue par la société Fars.
La copie «Fedelina» vendue par la société Fars.

Les marchands de souvenirs situés à proximité du Vatican ne sont pas restés les bras croisés et en seulement quelques jours, une copie de la Misericordina s'était installée dans leurs rayons. Cette imitation fabriquée par la société Fars, spécialisée dans les articles religieux et basée dans la région de Naples, est commercialisée sous le nom de «Fedelina» au prix de 4 euros.

Les enchères grimpent encore sur Internet. Le site italien Libreria des Santo vend ainsi la Misericordina à 4,90 euros l'unité et offre actuellement une «promotion» à 4,41 euros. Un commerce qui s'étend jusqu'à la Pologne, où ce «médicament spirituel» a été inventé par un séminariste de Dantzig en 2011. Il s'appelait à l'origine «Miserikordyna» et se trouve aujourd'hui sur certains sites, comme Stanislawa BM qui le vend au prix de 8 zlotys, soit un peu moins de 2 euros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lsleleu le dimanche 1 déc 2013 à 17:21

    Celui qui accordera en plus une indulgence pleinière fera fortune !