Le Mediator met les médecins mal à l'aise

le
0
Mis en cause dans des expertises, les praticiens pointent du doigt les autorités sanitaires.

L'annonce de leur prochaine mise en cause par l'Office national des accidents médicaux (Oniam) dans le cadre de référés expertises n'a pas manqué de faire réagir les médecins.

Confirmant nos informations , l'Oniam a déclaré mercredi que ces référés prévus pour septembre «vis(aient) uniquement à diligenter des expertises permettant d'éclairer les situations» . Et d'ajouter : «Conformément aux pratiques de bonne justice, l'objectif d'une expertise est de permettre un débat contradictoire.» Les prescripteurs de Mediator hors indication (pour perdre du poids et non comme antidiabétique) seront donc bel et bien appelés dans ces expertises par l'Oniam. Ce qui ne signifie évidemment pas qu'ils soient coupables ou qu'à l'arrivée ils devront participer à l'indemnisation des victimes.

Du coup, les médecins, que l'on a jusqu'à présent peu entendus sur le dossier du Mediator, sont aujourd'hui bien obligés de prendre position. Et ce n'est pas chose facile. Car si t

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant