Le Medef s'inquiète du "dévoiement" de la loi Travail

le
5
PIERRE GATTAZ S'INQUIÈTE DE L'ÉVOLUTION DE LA LOI TRAVAIL
PIERRE GATTAZ S'INQUIÈTE DE L'ÉVOLUTION DE LA LOI TRAVAIL

PARIS (Reuters) - Le président du Medef, Pierre Gattaz, s'inquiète du "dévoiement" du projet de loi Travail par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée et juge que la nouvelle version, fruit d'une "folie législative", est "un monument de complexité".

La commission a modifié le projet de loi réformant le Code du travail afin notamment d'aider davantage les petites et moyennes entreprises sur la question des licenciements.

"Je tire la sonnette d'alarme. Je dis stop! Cette version reste dans la logique du compromis, des petits arrangements entre amis, du donnant donnant alors qu'il faudrait être dans le gagnant gagnant, comme en Allemagne ou en Suisse", déclare Pierre Gattaz dans un entretien à paraître lundi dans Le Figaro.

"La compétitivité des entreprises a été oubliée. Je suis très inquiet: on est loin de l'ambition initiale du texte qui était de relancer l'emploi et de simplifier le Code du travail. Cette version est un monument de complexité. On est en pleine folie législative", poursuit-il.

"À côté de quelques bonnes mesures, je constate un dévoiement systématique de toutes les idées initiales. Le CPA, dédié aux actifs, a été étendu aux retraités. Où va-t-on? Même question pour le compte engagement citoyen dont on ne sait rien, ou pour la fongibilité des droits dans le CPA", déplore le président du Medef.

L'examen du texte à l'Assemblée nationale débute le 3 mai.

(Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aminet le lundi 11 avr 2016 à 10:39

    Et s'il commençait à tenir ses promesses ? (souvenez vous le pin's "un million d'emplois")

  • cmaignan le lundi 11 avr 2016 à 10:19

    Tu peux être virer à tous moment par contre pour quitter ton employeur c'est une tout autre histoire, clause de non concurrence, clause d'exclusivité et j'en passe des meilleurs. INADMISSIBLE. On enchaine les salariés à des entreprises sans que la libre concurrence sur le marché du travail soit possible.

  • godardja le lundi 11 avr 2016 à 10:17

    Gattaz a raison, cette loi a été vidée de son sens et est devenue une usine à gaz inutile. Il devrait quitter les négociations.

  • scred le lundi 11 avr 2016 à 09:31

    gattaz est un voleur de l’argent de l’état on a vu ce qu il a fait de l'argent obtenu par le CICE.

  • lorant21 le lundi 11 avr 2016 à 09:25

    Tout se passe comme prévu. Cette loi amènera de nouvelles contraintes pour les entreprises et de nouveaux chomeurs.