Le MEDEF roule pour le nucléaire et les gaz de schiste

le
0
La présidente du MEDEF Laurence Parisot refuse d'enterrer le débat sur le nucléaire et les gaz de schiste.
La présidente du MEDEF Laurence Parisot refuse d'enterrer le débat sur le nucléaire et les gaz de schiste.
Et voilà que l'organisation patronale, qui tenait son Université d'été sur le campus d'HEC (Jouy-en-Josas, Yvelines) la semaine dernière, vient apporter son grain de sel dans le débat énergétique...

Chacun conviendra que l'énergie occupe une place de choix dans l'actualité de cette rentrée 2012 fort difficile pour la majorité, confrontée à une dégradation de la situation de l'emploi ? le cap symbolique des trois millions de chômeurs vient d'être franchi - et à l'impatience de ses concitoyens. Les prix du carburant est un dossier sensible, le gouvernement ayant finalement choisi l'option d'une baisse de quelques centimes d'euros décidée en concertation avec ses acteurs au détriment du blocage des tarifs promis par François Hollande durant la campagne présidentielle.
L'avenir du secteur nucléaire en est un autre, dans un contexte de tensions grandissantes entre le Parti socialiste et son partenaire EELV (Europe Écologie-Les Verts), tiraillé entre la défense de ses convictions et la solidarité gouvernementale, nécessité que le Premier ministre Jean-Marc Ayrault ne se prive pas de rappeler. Les propos du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, aux yeux duquel il s'agit d'une « filière d'avenir » qu'il faut ménager et protéger, ont suscité une levée de boucliers dans les rangs écologistes. Ces derniers ont certainement tout aussi peu apprécié le soutien de la ministre de l'Écologie Delphine Batho à son collègue.
«
Lire la suite
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant