Le Medef juge «choquantes» les primes du patron d'Alcatel-Lucent

le , mis à jour à 13:51
13
Le Medef juge «choquantes» les primes du patron d'Alcatel-Lucent
Le Medef juge «choquantes» les primes du patron d'Alcatel-Lucent

Les sommes attribuées à Michel Combes, le patron d'Alcatel Lucent, sous forme d'actions, «sont d'autant plus choquantes que les résultats n'étaient pas, on va dire, au rendez-vous». La sortie est cinglante et n'émane pas d'un syndicat ni du gouvernement. C'est Thibault Lanxade, vice-président du Medef (Mouvement des entreprises de France), qui s'est exprimé en ces termes, ce lundi, sur RTL.

«Il y a un code de bonne conduite qui permet de faire en sorte que les rémunérations qui sont octroyées aux dirigeants soient conformes à ce qui a été décidé par les entreprises, et également validées par l'autorité du marché des contrôles financiers, et par Bercy (le ministère de l'Economie)», a détaillé le responsable patronal. «Donc, il faut maintenant que l'on regarde attentivement : est-ce que, pendant cette période, il y a eu une très forte performance de l'entreprise, est-ce que les montants étaient adossés sur des prises de risques, des critères bien définis ?» a-t-il ajouté.

Michel Combes est «fier du travail accompli»

Michel Combes s'est défendu ce lundi après-midi, se disant «fier du travail accompli» à la tête de l'entreprise. Dans une interview aux «Echos», il concède être «sensible» à la polémique. Mais il précise qu'il touchait une faible partie fixe et une grosse part variable : «Quand j’ai pris mes fonctions, le cours était en dessous d’un euro. J’étais donc intéressé au rétablissement de l’entreprise et je portais le risque du projet industriel. Comme le cours de bourse de l’entreprise s’est apprécié (ndlr. la valeur de l’action a été multipliée de quatre à cinq), on atteint un montant significatif , je le reconnais. Mais cela signifie que j’ai réussi à créer de la valeur et que l’entreprise est sauvée.» Et de préciser que «les actions sont volatiles. On ne pourra vraiment calculer la valeur que je touche qu’en 2018». Il assure que tous les «éléments de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7166371 le lundi 31 aout 2015 à 15:12

    Soyons sérieux , cet individu à titre personnel n'a porté aucun risque, la preuve en est avec ces primes indécentes et surtout que rien au niveau de ses "performances" ne semble justifier.les seuls à avoir pris des risques ce sont les actionnaires qui les ont courus à 100% et les salariés qui les ont subis.

  • jfvl le lundi 31 aout 2015 à 14:56

    Si même le MEDEF se mêle de cette polémique stérile. Après tout en quoi cela regarde-t-il des tiers extérieurs à l'entreprise. Les actionnaires sont les seuls intéressés .

  • nero51 le lundi 31 aout 2015 à 14:16

    Ça suffit,ces polémiques stériles.ce n'est certainement pas des primes d'un tel montant qui peuvent nuir a l'actionnaire ou au contribuables.en 2008.ce sont les usa qui m'ont ruiné et un certain nombre d'autres actionnaires avec leurs subprimes qui en plus ont mis a la porte des milliers d'américains.quand aux personnes,que l'on reçoit sur notre sol,cela coutera infiniment plus que 15 millions !!

  • Bert1414 le lundi 31 aout 2015 à 14:06

    c'est Seguei Boubka en photo ?

  • sbedier le lundi 31 aout 2015 à 14:05

    paroles et paroles …

  • vmcfb le lundi 31 aout 2015 à 14:04

    Seuls les actionnaires peuvent s'exprimer sur ce sujet: je suis actionnaire et trouve aussi choquant ces primes, alors que l'action se entraîne depuis des années, qu'il n'y a aucun dividende, et que la société est en pertes sempiternelles..

  • cacous le lundi 31 aout 2015 à 14:03

    On comprend maintenant pourquoi il a bradé ALCATEL à NOKIA !!! C'est tout bon pour lui !!

  • d.e.s.t. le lundi 31 aout 2015 à 13:28

    Rien de choquant quand on voit: - 1 million de fonctionnaires inutiles pour 60 Milliards d'euros par an- des millions de fonctionnaires dispensés de jour de carence- des millions de fonctionnaires ayant un calcul plus que privilégié de leur retraite- des millions de fonctionnaires abusant royalement des arrêts-maladie et autres absences sans la moindre justificationAlors, MM. les critiques et autres donneurs de leçons de gôche, balayez votre seuil et taisez-vous, vous êtes grotesques!

  • borzeixa le lundi 31 aout 2015 à 11:41

    Choquantes, mais bon, c'est lui même qui en a décidé ainsi. Quand on voit le montant des salaires et retraites de nos ministres incompétents, et nous les payons.

  • JUFRABRE le lundi 31 aout 2015 à 11:11

    @noterb : tout à fait d'accord avec vous. Le MEDEF est offusqué pour la circonstance. Mais il cautionne à 100%.