Le Medef dévoile ses propositions-chocs

le
1
Le Medef veut concrétiser la promesse du pin's que Pierre Gattaz, son président, porte à la boutonnière.
Le Medef veut concrétiser la promesse du pin's que Pierre Gattaz, son président, porte à la boutonnière.

Enfin, le pin's du Medef "Un million d'emplois" a une incarnation. Depuis des mois, son président l'accrochait à sa boutonnière, en distribuait à tous ses visiteurs... sans donner de détails sur les moyens d'y parvenir. C'est que tout était prévu pour faire du projet "Un million d'emplois" l'événement de l'université d'été du Medef fin août. Mais l'organisation patronale a été contrainte d'en repousser deux fois l'annonce, pour ne pas gêner le Premier ministre, confronté au scepticisme de sa majorité face à une ligne réformiste désormais totalement assumée. Après une fuite malvenue dans Les Échos, à la veille du discours de politique générale de Manuel Valls, Pierre Gattaz dévoile officiellement ses propositions mercredi, dans un petit livre programme de 97 pages, au risque que "cela bouscule et dérange". S'il n'est plus question de remettre en cause le salaire minimum pour les populations "les plus éloignées de l'emploi", son contenu n'a été que très légèrement édulcoré par rapport à la version initiale du manifeste patronal. Son chiffrage en emplois, imprécis - la fourchette entre 690 000 emplois et 1 590 000 -, ressemble en revanche fort à un prétexte. Aucune des mesures les plus controversées n'a été évaluée. Seule une petite partie fait l'objet d'un décompte, dont des idées aussi générales que la mise en oeuvre de la transition énergétique ou la "diversification de l'offre touristique".Le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le mercredi 24 sept 2014 à 10:07

    le système social français date de 1945 et à donc 70 ans c'est l'heure de la retraite surtout pour avoir déresponsabilisé les français .Ceux qui ont participé aux trente glorieuses savent les horaires qu'ils ont fait pour améliorer leurs vies.Certains de ceux qui postent sur ce site n'ont sans aucun doute jamais travaillé et attendent que les alouettes leur tombent rôties dans le bec