Le médecin attaqué raconte son agression

le
0
Le 22 février dernier, le Pr Delchier avait été agressé à l'arme blanche dans l'hôpital Henri-Mondor de Créteil. Un phénomène qui semble prendre de l'ampleur. Les médecins dénoncent une relation dégradée avec leurs patients.

Blessé à l'arme blanche et menacé avec un pistolet factice par une femme grimée en infirmière, le Pr Jean-Charles Delchier, chef du service d'hépato-gastro-entérologie de l'hôpital Henri-Mondor à Créteil, a détaillé mercredi les circonstances de l'agression dont il a été victime le 22 février dernier. Une attaque qui a laissé tout le personnel de l'établissement sous le choc. Ce fait divers - «un épisode un peu hors normes», «digne d'un scénario de Mary Higgins Clark et de Patricia Cornwell», selon les mots du médecin qui s'est exprimé sur RTL -, relance le débat sur les tensions croissantes entre professionnels de santé et patients.

L'agresseur du médecin, dont le visage était masqué par une perruque, lui a braqué un pistolet sur la tempe avant de lui «labourer le crâne» avec un coupe-papier acéré puis de sortir un couteau de son sac. «Tu as tué mon père», a-t-elle lancé, a rapporté le Pr Delchier, qui a cru sa dernière heure arrivée. «J'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant