Le mea culpa des travaillistes anglais

le
0
Ed Miliband estime que le Labour a eu tort d'ouvrir les frontières aux travailleurs de l'Est.

Près de deux ans après son élection à la tête du Parti travailliste, Ed Miliband s'est radicalement démarqué de ses prédécesseurs en affirmant vendredi que le parti s'était trompé dans sa politique d'immigration. Le leader de l'opposition a affirmé que Tony Blair et Gordon Brown avaient commis une erreur en ouvrant le marché du travail aux habitants des pays de l'Est dès 2004, sans imposer de période de transition.

«Nous avons gravement sous-estimé le nombre de personnes qui allaient venir (s'installer au Royaume-Uni), a déclaré Miliband, déjà aux affaires à cette époque-là. Nous étions émerveillés par la mondialisation et nous étions beaucoup trop optimistes quant à son impact.» Il estime que cette erreur d'appréciation a eu un coût politique important: «Nous nous sommes coupés des préoccupations des classes populaires.»

Ce décalage entre les travaillistes et leur électorat historique s'était illustré de manière cinglante lors de la campagne de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant