Le match que vous n'avez pas regardé : Ayacucho - Alianza Lima

le
0
Le match que vous n'avez pas regardé : Ayacucho - Alianza Lima
Le match que vous n'avez pas regardé : Ayacucho - Alianza Lima

Personne d'entre vous n'a regardé la Primera Division péruvienne ce dimanche, et encore moins ce choc des extrêmes entre Ayacucho et l'Alianza Lima. Pourtant, on s'est bien marré entre décisions arbitrales insensées, rythme endiablé et écarteur de narines.

Ayacucho 1-1 Alianza Lima

Buts : Penalillo (62e) pour Ayacucho / Pajoy (79e) pour l'Alianza Lima

Leao Butron hurle. Le gardien vétéran de l'Alianza Lima (37 ans) est complètement sur le cul. Il se tortille devant l'homme en jaune, sifflet en bouche, qui reste impassible malgré la horde de remplaçants et de membres du staff qui vient l'entourer. À ce moment précis, personne n'a encore vu le ralenti de ce qui fait tant jaser les joueurs du club de la capitale. Difficilement, l'arbitre parvient à rejoindre son assistant, toujours suivi par son essaim de mécontents. De longues minutes s'écoulent – au point que la police finit par entourer la troupe pour éviter que des supporters s'en mêlent, déjà que les journalistes montent sur le terrain pour prendre des photos et des réactions – avant que le verdict ne tombe : le but est accordé. Le ralenti peut donc enfin suivre, et on ne sera pas déçu : à une grosse dizaine de reprises, la chaîne péruvienne repasse ce corner de Colan qui atterrit sur la tête de Penalillo… finalement bloquée à même la ligne par le malheureux Butron.

De tous les championnats sud-américains, le péruvien est probablement l'un des moins excitants. Ses équipes historiques (Club Universitario de Deportes, Sporting Cristal et donc Alianza Lima) sont loin de leur période de gloire en Libertadores et la plupart des équipes de D1 culminent juste au dessus d'une moyenne d'un but par match. Sexy… Du coup, le vrai choc de ce dimanche 21 août, c'était plutôt Gastatoya-Municipal, les deux premiers de la Liga Nacional guatémaltèque (1-1 score final). Mais les sites de streaming ont beau avoir un choix pas dégueu, ils ne vont quand même pas jusque là. C'est donc avec cet affrontement entre un club dont la région a inspiré le design d'une marque bien connue chez Decathlon et un autre de la capitale que ce dimanche 21 août s'est terminé.

Un faux français, un sosie de Willian


Tout commentateur hispanophone qui se respecte se doit de parler vite, avec fluidité et engouement. Celui de ce fameux…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant