Le match que vous n'avez pas regardé

le
0
Le match que vous n'avez pas regardé
Le match que vous n'avez pas regardé

Ce dimanche, l'Arka Gdynia recevait le Bruk-Bet Termalica Nieciecza. L'occasion de voir des buts mais surtout un tacle assassin qui n'a absolument rien à envier à la fine lame des districts de l'Hexagone. Après trois défaites de suite, Nieciecza s'installe sur le podium tandis que sa victime du jour pointe au 9e rang.

Arka Gdynia 1-3 Nieciecza


Buts : Marcus da Silva (2e sp) pour Gdynia // Babiarz (22e), Gutkovskis (29e), Guba (90+4) pour Nieciecza

Sur le port de la ville industrielle trônent les trois-mâts. Gdynia, dans la baie de Gdańsk, sur la côte sud de la mer Baltique, au nord de la Pologne. Une destination touristique bien connue des jeunes gens qui aiment boire dans des verres en plastique qui pendent à leur cou, porter des bottes en caoutchouc et uriner contre des paillottes (ou dans des pochettes en silicone, pour les demoiselles). Car le Routard est formel : "début juillet, le festival Open'Er, qui accueille des grandes pointures du rock et de la pop, attire les foules. " Au programme en 2016 : les Red Hot Chili Peppers, Paul Kalkbrenner ou encore Florence and the Machine. Alors, serait-ce une habitude à lancer le pogo qui a poussé Miroslav Bozok à jeter violemment ses deux pieds en avant contre Patryk Fryc à la 37e minute ? Une façon pour lui d'initier son vis-à-vis à la culture locale ? Ou simplement un bon vieux tacle de boucher pour montrer qui est le patron devant ces sudistes venus des alentours de Cracovie ?

Donne-moi ton fumigène, je te le rendrais


Dimanche après-midi, l'Arka Gdynia accueille donc le Bruk-Bet Termalica Nieciecza - qui aurait fait un sacré nom pour un band de heavy metal. Aussi magnifique soit-il, le stade municipal de Gdynia, reconstruit en 2011 à l'occasion de l'Euro 2012, sonne creux. L'arène est fermée au trois quart à cause des incidents qui ont émaillé le derby entre l'Arka et le Lechia Gdansk il y a quelques semaines. En cause ? Un échange cordial de pyrotechnie entre deux groupes de supporters qui réduirait presque les accroches rentre Stéphanois et Lyonnais à une dispute de

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant