Le match que vous n'avez pas regardé

le
0
Le match que vous n'avez pas regardé
Le match que vous n'avez pas regardé

Deux possibilités s'offrent aux amoureux du foot le dimanche matin à l'aube : finir sa nuit tranquillement – surtout après une soirée arrosée, on ne vous juge pas – ou mater un match entre la lanterne rouge et le premier non-relégable du championnat sud-coréen. Séance de rattrapage pour ceux qui ont fait le mauvais choix. Avec un scénario cinglé, des buts à gogo et des parapluies en guise de fumigènes, c'était le derby de Suwon.

Suwon Samsung Bluewings FC 4-5 Suwon FC

Buts : Johnathan (11e, 14e), Lim Ha-ram (45e+1 CSC) et Kim Jong-min (90e+2) pour les Bluewings // Kwon Young-hyun (5e), Lee Seung-hyun (36e), Bruce Djite (68e), Kim Min-jae (79e) et Kim Jong-gook (90e+5) pour Suwon FC

" The city is mine. " Le message du Frente Tricolore, le groupe de supporters qui anime le virage du Suwon World Cup Stadium, plante le décor du derby de Suwon, aka Samsung City. La huitième ville la plus peuplée de Corée du Sud, située à une trentaine de kilomètres de Séoul, au nord-ouest du pays, a hérité de ce surnom parce que nombre de travailleurs locaux – 40 000 en 2010 – y bossent pour la deuxième firme mondiale de l'industrie du high-tech. Mais Suwon a aussi un autre surnom : la ville du football coréen. C'est ici que Robert Pirès a planté le Brésil d'une volée somptueuse en demi-finales de la Coupe des confédérations 2001. Ici aussi que Thierry Roland a fait remarquer à l'antenne de TF1 qu'il n'y a "rien qui ressemble plus à un Coréen qu'un autre Coréen, surtout habillés en footballeurs", quand les Bleus ont cru se rassurer en battant le pays hôte lors de leur dernier match de préparation pour la Coupe du monde 2002. Ici surtout qu'évolue le Suwon Samsung Bluewings FC, l'un des clubs les plus populaires de la péninsule.

Lutte pour le maintien, costards impeccables et Valbuena


Autant le dire tout net, les Bluewings passent une saison pourrie. Oublié la lutte pour le titre et une qualification pour la Ligue des champions asiatique en guise de deuxième place accrochée en 2015, cette année, les hommes de Jung-won Seo jouent le maintien (et sont qualifiés en demi-finales de la Coupe nationale). Mais il reste un frisson pour animer cette dernière ligne droite du championnat : la réception du voisin Suwon FC, qui fait ses premiers pas dans la Korea League Classic. Pour la première fois, les deux clubs se retrouvent cette saison dans l'élite. Derrière, le "supermatch" opposant les Bluewings au FC Séoul, c'est clairement l'affiche à ne…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant