Le match des JT continue : TF1 fait un lifting, France 2 mise sur l'économie

le
1
Le match des JT continue : TF1 fait un lifting, France 2 mise sur l'économie
Le match des JT continue : TF1 fait un lifting, France 2 mise sur l'économie

(AFP) - TF1 et France 2, les deux grandes rivales du PAF, poursuivent leur bras de fer autour des JT: la première offre une formule rénovée pour tenter de regagner des téléspectateurs quand la seconde mise sur l'économie et Facebook pour réduire encore l'écart.

Depuis lundi, Gilles Bouleau présente un nouveau 20H sur TF1, avec un chapitrage et une déclinaison des titres plus lisibles, une césure en milieu d'édition. Grande nouveauté, à mi-parcours, le présentateur qui a remplacé Laurence Ferrari, partie en mai, se lève pour marquer le passage à un JT plus magazine.

"Il fait moins cosmétique que Laurence Ferrari. Il est plus vieux qu'elle et ne le cache pas, a plus d'expérience aussi. Il présente le JT avec plus de sérénité", relève François Jost, sémiologue des médias, professeur à Sorbonne Nouvelle.

Fini le plan figé sur le présentateur et compilation des sujets. Le nouveau mot d'ordre est "lisibilité éditoriale et graphique", explique Catherine Nayl, directrice de l'information de la chaîne privée.

"97,5% des téléspectateurs ont vu ou entendu les informations ailleurs avant d'arriver au JT de 20H. Nous voulions marquer encore plus les choix, faire un peu le ménage dans notre JT, faire un peu moins de sujets", explique Mme Nayl.

Le groupe privé a été contraint de réagir face à la montée en puissance de la chaîne publique France 2.

La plupart des changements visibles cette semaine sur TF1 ont été réalisés sur France 2 dès 2010. Césure en milieu d'édition, un sujet long et fouillé façon magazine en deuxième partie de journal, des infographies didactiques, interventions de journalistes spécialisés plus fréquentes en cours d'édition... Le JT de France 2 a évolué en deux ans et gagné des fans, quand TF1 conservait une formule plus "classique".

Roumanoff contre Canteloup

L'audience s'en est ressentie. Entre janvier et juillet 2011, les JT de 20H de TF1 étaient regardés par 6,674 millions de téléspectateurs, selon l'institut Médiamétrie. Un an plus tard, ils étaient 340.000 de moins. A l'inverse, le JT de France 2 est passé de 4,96 millions au premier semestre 2011 à 5,122 millions de téléspectateurs un an plus tard.

France 2 poursuit les changements cette saison, où un accent tout particulier est mis sur l'économie, crise oblige.

"C'est notre fond éditorial et nous n'allons pas dévier quelles qu'en soient les conséquences en terme d'audience", souligne Thierry Thuillier, directeur des rédactions de France Télévisions.

En outre, "par petites touches, on va faire évoluer notre infographie vers plus de pédagogie", ajoute-t-il.

Côté numérique, France 2 envisage de diffuser le JT en direct sur Facebook et sur des réseaux sociaux. Des internautes pourront réagir en direct aux informations, dialoguer avec les journalistes.

"Notre objectif est d'être un journal de référence", dit M. Thuillier, pour qui l'arrivée de Gilles Bouleau et le lifting de TF1 forcent France 2 à "être maintenue en éveil".

Signe des temps, en cette semaine de rentrée des classes, ni France 2 ni TF1 n'ont accordé de Une à ce sujet, contrairement aux années précédentes, préférant ouvrir sur le chômage, les pluies en Corse ou les premières mesures du gouvernement en matière de logement.

Autre source de concurrence, les programmes qui précèdent et suivent les JT. TF1 programme Nicolas Canteloup après le JT ? France 2 riposte avec Anne Roumanoff. Du coup TF1 diffuse la série humoristique Nos chers voisins avant et après le journal.

France 2, qui démarre son JT à 20H00 avec seulement 12-13% d'audience et monte progressivement à 19,5-20% à la fin, compte sur Anne Roumanoff pour doper les chiffres dès l'ouverture.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • nico.bai le dimanche 9 sept 2012 à 17:40

    il y a toujours la bafouilleuse CLAIRE CHAZAL ANNE CLAIRE COUDRAY présentait beaucoup mieux et elle regardait le spectateur en face.