Le Marrakech du rire, l'une des vitrines du Jamel Comedy club

le
0
La scène du festival international d'humour, le Marrakech du rire.
La scène du festival international d'humour, le Marrakech du rire.

Le festival international d’humour se tient jusqu’au 5 juin au Maroc. Rencontre avec Jean-Michel Joyeau, directeur artistique et de casting du Jamel comedy club.

Difficile de parler du Marrakech du rire sans se pencher sur le Jamel Comedy club (JCC). Nombreux sont les artistes issus de cette « école » du stand up à participer à ce festival international d’humour, dont la sixième édition se tient jusqu’à dimanche 5 juin dans la ville rose marocaine. Au cœur de ce rapprochement : Jamel Debbouze, créateur du Comedy club en 2008 et du Marrakech du rire en 2011.

Qu’ils aient déjà acquis une certaine notoriété (comme Waly Dia) ou qu’ils aient remporté une scène ouverte (Wary Nichen) ; qu’ils viennent présenter leur premier seul en scène (comme Foudil Kaidou) ou qu’ils fassent partie des nouvelles recrues de la troupe du JCC (Fadily Camara) tous été repérés par l’équipe de Debjam Productions (la société de production de Jamel Debbouze). Depuis dix ans, Jean-Michel Joyeau, directeur artistique et de casting pour les scènes ouvertes du Comedy club, participe au recrutement de jeunes talents dont certains ont la chance de gagner cette belle échappée sous le soleil marocain.

Comment faites-vous pour repérer d’éventuels futurs talents ?

Jean-Michel Joyeau : Il y a aujourd’hui tellement de lieux en France où des comiques se produisent, qu’il n’est plus possible de tous aller les voir. On reçoit désormais beaucoup de propositions par vidéo et, grâce aux réseaux sociaux, on en repère aussi sur Internet. Mais le Jamel Comedy club c’est aussi un esprit de troupe. Un peu, très modestement, comme une « comédie française du rire ». Il faut donc, ind...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant