Le Maroc teste l'alternative islamiste

le
0
Largement victorieux aux législatives, le PJD devra former un gouvernement de coalition.

Un mois après le raz de marée islamiste en Tunisie, le Maroc est à son tour touché par une vague islamo-conservatrice. Le Parti de la justice et du développement (PJD) enregistre une large victoire aux élections législatives anticipées. L'ampleur de son succès a surpris. Les observateurs internationaux et les responsables politiques marocains qui participaient vendredi soir à la soirée électorale dans un grand hôtel de Rabat s'attendaient à des résultats plus serrés. L'annonce par Abdelilah Benkirane, le secrétaire général du PJD, de la percée de son parti a résonné comme un coup de tonnerre. «Les Marocains insistent pour garder la monarchie, mais ils veulent qu'elle évolue avec eux», a-t-il affirmé.

Selon les résultats officiels, le PJD a obtenu 107 des 395 sièges de la nouvelle Assemblée. Présentés déjà comme favoris en 2007, les islamistes avaient dû se contenter de 47 sièges. Ils étaient arrivés en tête du scrutin en termes de votes, mais avai

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant