Le Maroc limite la hausse du prix du pain

le
0

Face à la flambée des cours des matières premières agricoles, le gouvernement marocain a décidé de subventionner la filière du pain. Afin de limiter son impact sur le prix payé par le consommateur, l'Etat débloque une enveloppe de 1 milliard de dirhams (90 millions d'euros).

Les droits de douane sur les importations de céréales seront abaissés de 60% à 30%, tandis que pour le blé tendre, ils seront purement et simplement suspendus, jusqu'en décembre prochain.

L'impact de cette mesure pourrait cependant être relativement limité, étant donné que le prix du blé ne représente qu'environ 12% de celui d'un pain, vendue environ 0,15 centimes au Maroc. D'autant que la subvention pour les minotiers a récemment été réduite de 15%.

La semaine dernière, le royaume a lancé un nouvel appel d'offre international pour se faire livrer 300.000 tonnes de blé. L'an dernier, la France assurait plus de 60% des importations du Maroc pour le blé tendre, tandis que le Canada fournissait la majorité du blé dur.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant