Le Maroc juge onze personnes après la mort d'un poissonnier

le
0
LE MAROC JUGE ONZE PERSONNES APRÈS LA MORT D'UN POISSONNIER
LE MAROC JUGE ONZE PERSONNES APRÈS LA MORT D'UN POISSONNIER

RABAT (Reuters) - Onze personnes ont été présentées à un juge marocain pour faux en écriture publique et homicide involontaire dans le cadre de l'enquête sur le décès d'un vendeur de poisson, broyé dans la benne à ordure où la police avait jeté son stock, a annoncé mardi le parquet général.

La mort de Mouhcine Fikri a donné lieu à l'un des plus vastes mouvements de protestation dans le pays depuis 2011, année durant laquelle le Mouvement du 20 février avait organisé des manifestations en faveur de réformes démocratiques inspirées par les révoltes du "printemps arabe" dans d'autres pays.

Lundi, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés pour la quatrième journée consécutive à Al Hoceïma, ville du nord du pays où les faits se sont produits.

Parmi les 11 personnes déférées mardi figurent deux agents d'autorité, le délégué de la pêche maritime, le chef de service de la délégation de la pêche maritime et le médecin chef du service de la médecine vétérinaire d'Al Hoceïma, précise le procureur général dans un communiqué repris par l'agence de presse MAP.

"D'après les éléments de l'enquête, le défunt Mouhcine Fikri avait acheté à certains pêcheurs du port d’Al Hoceïma près de 500 kilogrammes d'espadon, interdit de pêche durant la période allant du 1er octobre au 30 novembre de chaque année en vertu de l'Arrêté du ministre de l'Agriculture et de la Pêche Maritime n°1176-13 du 8 avril 2013", poursuit-il.

Le poisson a ensuite été saisi et déclaré impropre à la consommation, faute de document attestant de leur origine, ce qui impliquait leur destruction. Or l'ordre de destruction a été rédigé avant la saisie, ce qui constitue un faux en écriture publique, explique le parquet.

(Aziz El Yaakoubi, Jean-Philippe Lefief pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant