Le Maroc devra importer plus de céréales en 2012-2013

le
0

(Commodesk) La récolte de céréales d'hiver au Maroc, qui doit débuter en juin, devrait être durement touchée par des conditions météorologiques, selon la FAO. Les cultures ont subi un manque de précipitations en novembre, puis des températures inhabituellement basses en février.

Le Maroc, souligne la FAO, a une production agricole qui fluctue fortement selon les conditions climatiques. Mais même dans les bonnes années, le pays est largement dépendant des importations pour assurer ses besoins, notamment de blé. En 2011, la récolte marocaine de blé avait progressé de 23%, ce qui conduit la FAO à estimer les importations, toutes céréales confondues, à 5,5 millions de tonnes au cours de la campagne 2011-2012, soit une baisse de 13%. Mais compte tenu des prévisions de récoltes 2012, les importations devraient fortement repartir à la hausse lors de la campagne de juin 2012 à mai 2013.

Ces données confirment les tendances affichées par un rapport du Département américain de l'agriculture (USDA) publié le 12 mars dernier, avec des estimations d'importations de blé à 3,2 millions de tonnes en 2011-2012, en légère augmentation par rapport à l'année précédente, et des prévisions à plus de 5 millions de tonnes en 2012-2013.

La France est, chaque année, de loin le premier fournisseur de blé pour le marché marocain. Elle en a exporté plus de deux millions de tonnes au cours de l'année 2011, selon l'USDA.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant