Le Maroc demande un report

le
0
Le gouvernement marocain a demandé le report de la CAN 2015, prévue du 17 janvier au 8 février prochain, par mesure de précaution face à l'épidémie de fièvre Ebola qui touche certains pays d'Afrique de l'Ouest.

Coup de tonnerre sur le football africain. En raison des craintes suscitées par l'épidémie de fièvre Ebola, le gouvernement marocain a demandé le report de la Coupe d'Afrique des Nations 2015, que le royaume doit accueillir du 17 janvier au 8 février 2015. Alors que des discussions sont déjà ouvertes avec la CAF, « une délégation officielle » marocaine doit rencontrer la semaine prochaine le président Issa Hayatou, « pour examiner les mesures de mise en œuvre de ce report », précise une source gouvernementale, citée par l'agence MAP. Et d'ajouter que cette demande est consécutive à « la décision du ministère (marocain) de la Santé d'éviter les rassemblements auxquels prennent part des pays touchés par le virus Ebola », en ligne avec les recommandations de prudence de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Quelle solution ?

Aucun cas d'Ebola n'a pourtant été recensé à ce jour au Maroc. Samedi, le pays abrite la rencontre entre le Ghana et la Guinée, touchée (comme le Liberia et la Sierra Leone) par le virus. De base arrière à l'abri de l'épidémie, le Maroc est donc devenu une zone à sanctuariser. Le jour où le cap des 4000 victimes du virus est atteint, et alors que la psychose gagne l'Europe, le royaume a-t-il à son tour cédé à la panique ? Peut-on « reporter » une Coupe d'Afrique à un peu plus de trois mois de son coup d'envoi ? Et, si oui, à quelle période ? Un casse-tête en perspective pour la CAF, qui n'a sans doute pas dit son dernier mot. On se souvient que la Côte d'Ivoire avait dû obtempérer devant les menaces de l'instance continentale, après avoir dans un premier temps refusé d'accueillir la Sierra Leone sur son sol.

Patrick Juillard (Rédaction Football365/FootSud)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant