Le Maroc continue de favoriser l'importation de blé

le
0
(Commodesk) La reprise de la perception du droit d'importation du blé initialement prévue au 1er janvier 2012 est reportée par le gouvernement marocain au 28 février. D'ordinaire les taux sont de 135% pour le blé tendre et de 80% de blé dur.

Le conseil du gouvernement a adopté un décret validant le report la semaine dernière afin "d'assurer l'approvisionnement du marché local" et d'éviter une hausse des prix du blé au Maroc. Il juge que les stocks sont "insuffisants pour assurer un approvisionnement normal jusqu'à la nouvelle récolte en 2012". De plus il doit faire face à la faible qualité du blé tendre produit localement.

Certains agriculteurs du pays déplorent cette méthode et préféreraient une politique de sensibilisation à une amélioration de la qualité de récolte du blé dur. Quant à l'Office national marocain interprofessionnel des céréales (ONICL), il assure dans son rapport de décembre, "que les disponibilités en blé local et importé sur le marché intérieur sont bonnes". Il explique cette situation grâce aux récoltes de 21 millions de quintaux de blé tendre de cette saison ajoutées à des importations de plus de 8 millions de quintaux de blé sur un mois et demi.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant