Le Maroc annonce le démantèlement d'une filière djihadiste

le
0

RABAT, 17 janvier (Reuters) - Les autorités marocaines ont annoncé samedi avoir démantelé une cellule chargée de recruter et d'envoyer des combattants se battre dans les rangs de l'organisation Etat islamique en Syrie et en Irak. Dans un communiqué, le ministère de l'Intérieur précise que la cellule opérait à Meknès et dans les localités d'El-Hajeb et d'El-Hoceima, dans les montagnes du Rif (nord). Son chef était en contact avec l'Etat islamique et la cellule a déjà envoyé des volontaires se battre au côté de l'organisation djihadiste. "D'après des informations du renseignement, des Marocains combattant en Syrie et en Irak ont été formés au maniement des armes et à la fabrication d'explosifs pour commettre des attentats après leur retour au Maroc", ajoute le ministère. La cellule démantelée était formée de huit membres, dont certains ont été condamnés par le passé pour des faits de terrorisme. Selon une source au sein des services marocains de sécurité, les autorités estiment que près de 2.000 Marocains se sont battus ou se battent avec l'Etat islamique en Syrie et en Irak. "Environ 200 d'entre eux sont rentrés au Maroc et tous ont été arrêtés, principalement à leur descente d'avion à l'aéroport", ajoute cette source contactée par Reuters. (Aziz El Yaakoubi; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant