Le Maroc annonce le démantèlement d'une cellule djihadiste

le
0

SALE, Maroc, 14 septembre (Reuters) - Les autorités marocaines ont annoncé lundi avoir démantelé une cellule islamiste de cinq personnes qui voulait créer un mouvement affilié à l'Etat islamique. Le groupe opérait à Essaouira, sur la côte Atlantique et à Sidi Allal Al Bahraoui, plus au nord. Des armes diverses, des munitions et du matériel lié à la fabrication de bombes saisis dans des caches ont été montrés aux journalistes dans les bureaux du Bureau central d'investigation judiciaire (BICJ), basé à Salé sur la côte Atlantique. Les cinq membres du groupes avaient fait allégeance à l'EI et prévoyaient de créer une branche marocaine, qui devait s'appeler les Soldats du califat au Maroc, a expliqué le chef du BICJ, Abdelhak Khayyam. Ce nom s'inspire du groupe algérien les Soldats du califat, qui a quitté Al Qaïda pour rejoindre l'EI l'an dernier et qui avait revendiqué l'enlèvement et la décapitation du Français et Hervé Gourdel en septembre 2014. Les armes entraient au Maroc par la frontière avec l'Algérie, a précisé Abdelhak Khayyam. Plusieurs centaines de combattants venus du Maroc, de Tunisie ou d'Algérie ont rejoint les forces de l'EI pour combattre en Syrie. Certains pourraient rentrer dans leur pays pour y créer de nouvelles branches djihadistes, estiment les spécialistes de la sécurité. (Zakia Abdennebi; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant