Le mariage pour tous adopté par le Parlement

le
1
Le mariage pour tous adopté par le Parlement
Le mariage pour tous adopté par le Parlement
La France est devenue, ce mardi après-midi, le 9e pays européen à autoriser le mariage pour les couples de même sexe. L'Assemblée nationale a adopté définitivement, peu après 17 heures, le projet de loi ouvrant le mariage et l'adoption aux couples homosexuels. La garde des Sceaux Christiane Taubira, qui a défendu jour et nuit ce texte face au Parlement, s'est dite «submergée par l'émotion». Le suspense n'était pas de mise, mais l'instant n'en a pas moins été solennel.

Cela faisait bien longtemps qu'un texte n'avait donné lieu à un si long et si âpre débat. Bataille d'amendements, clash, dérapages... Les discussions ont été houleuses, au Parlement comme dans les médias. Au dernier jour du débat, les députés ont même failli en venir aux mains. Et quelques minutes avant le vote, des opposants au texte ont tenté de déployer une banderole réclamant un référendum. La bataille des opposants s'est aussi jouée dans la rue avec une multiplication - notamment cette dernière semaine - des rassemblements et manifestations. La fin du débat a par ailleurs été entachée par une série d'agressions homophobes et de menaces aux élus.

Alors que les «pro»-mariage gay laissaient éclater leur joie, célèbrant jusque tard dans la nuit ce vote historique dans plusieurs grande villes de France, la détermination restait entière du côté des «anti». A Paris, des milliers d'opposants se sont rassemblés dans la soirée près de l'Assemblée nationale, sur l'esplanade des Invalides (VIIe arrondissement). Des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre à l'issue de cette manifestation.

Les députés UMP ont saisi par ailleurs le Conseil constitutionnel ce mardi soir. La ministre déléguée chargée de la Famille, Dominique Bertinotti, a toutefois affiché sa «confiance» dans la validité du texte : «Nous avons fait en sorte qu'il n'y ait pas de fragilité juridique», a-t-elle assuré.

DOCUMENT : ce que contient le...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ccoudra2 le mercredi 24 avr 2013 à 09:26

    ce n'est pas mariage pour tous.. c'est encore de l'arnaque des politiques et de la média. c'est le mariage pour des homosexuels... à ma connaissance, un frère ne peut pas se marier avec sa sœur ou sa mère ... donc ce n'est un mariage pour tous, mais pour homo... et ils sont honte de le dire ... ils se cachent encore derrière les mots ..