Le mariage gay, une rupture de civilisation, selon un archevêque

le
8
LE CARDINAL PHILIPPE BARBARIN ESTIME QUE LE MARIAGE GAY EST UNE RUPTURE DE CIVILISATION
LE CARDINAL PHILIPPE BARBARIN ESTIME QUE LE MARIAGE GAY EST UNE RUPTURE DE CIVILISATION

PARIS (Reuters) - Le mariage homosexuel que le gouvernement français souhaite mettre en place l'année prochaine constituerait "une rupture de civilisation", juge le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, dans un entretien accordé au Figaro de mardi.

Cette charge intervient alors que le cardinal André Vingt-Trois a adressé à tous les évêques de France, en prévision de la traditionnelle fête de l'Assomption mercredi, le texte d'une prière critique envers le projet du président François Hollande.

"C'est une rupture de civilisation de vouloir dénaturer le mariage qui est depuis toujours une réalité merveilleuse et fragile", juge Philippe Barbarin qui se défend de toute atteinte à la laïcité.

"La laïcité interdirait-elle la prière?", s'est-il interrogé.

Alors que le président de la République a ouvert un débat national sur la fin de vie qui pose la question de l'euthanasie, le responsable religieux a aussi critiqué cette option.

"Une loi qui justifierait l'euthanasie accréditerait l'idée que certaines vies ne méritent pas d'être vécues", a-t-il encore commenté.

De nombreux élus ont déjà critiqué l'initiative de l'Eglise de France de monter au créneau contre les projets sociétaux du gouvernement.

Jean-Luc Romero, président de l'association Elus locaux contre le sida, s'est ainsi dit choqué lundi par l'appel du président des évêques de France à mobiliser les fidèles le 15 août contre le mariage des homosexuels promis par François Hollande.

Selon un récent sondage BVA, 63% des Français sont favorables à l'union entre personnes du même sexe et 56% à l'adoption par les couples de même sexe.

La ministre déléguée à la famille Dominique Bertinotti a confirmé le 2 août sur Europe 1 qu'une loi sur le mariage homosexuel serait adoptée au premier semestre 2013.

De source gouvernementale, on indiquait lundi que le conseil des ministres pourrait discuter du mariage homosexuel dès l'automne.

Julien Ponthus, édité par Julien Dury

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • a.guer le mardi 14 aout 2012 à 11:21

    Pour règler le problème, une seule solution : le REFERENDUM . On assistera alors à la victoire du bon sens naturel des français . Même chose pour l'euthanasie en fin de vie .Ce faisant, le gouvernement ne se fera aucun ennemi

  • bercam01 le mardi 14 aout 2012 à 11:05

    Les seuls sondages crédibles sont ceux sortis des urnes : puisque les français sont "favorables", que le gouvernement organise un référendum en posant clairement la question.Tout autre procédé sera un déni de démocratie sur un sujet de société aussi important. Même chose en ce qui concerne non pas "l'euthanasie" mais le suicide assisté...

  • M7377356 le mardi 14 aout 2012 à 11:00

    Que connait au mariage ce cardinal NON MARIE ? sait il ce que sait que FONDER une famille ? Non ! alors qu'il se taise !!!! Libre à lui de croire dans un dieu inventé par des hommes machistes (vivants autour de la méditerranée! tiens!!) qui ne veulent qu'une chose : manipuler la pensée des personnes afin de les exploiter , surtout les femmes . Toutes les religions vont dans le même sens , il suffit de voir la tournure que prend la société islamique en Tunisie , Maroc,Egypte etc...

  • xDamx le mardi 14 aout 2012 à 10:49

    À titre personnel, je suis très largement en faveur du mariage gay (ou d'une union civile qui donnerait les mêmes droits que le mariage, pour éviter le débat sur le mot même de mariage) mais je pense que la France a bien d'autres sujets prioritaires à traiter avant. Si ça se fait, c'est que ça ne coûtera rien à personne... ou que les gays seront taxer un max. Triste réalité depuis l'élection de M. Hollande

  • ccondem1 le mardi 14 aout 2012 à 10:48

    Pas plus l'euthanasie que l'homosexualité comme mode de vie LT ne sont à normaliser, cer ce sont de comportements totalement "stériles" sur le plan général. Par contre, il n'y a pas de quoi les interdire sur le plan individuel car ils sont tous deux tolérables hors prosélytisme...

  • pmessag2 le mardi 14 aout 2012 à 10:25

    Je pense que la société n'a pas à encourager des comportements qui ne favorisent pas sa propre évolution.Par ailleurs, il faudra encuite supprimer de l'état civil les termes "pere" et "mère" au nom de la lutte contre les discriminations eyc...Ce n'est pas le monde dans lequel je souhaite vivre !

  • charleco le mardi 14 aout 2012 à 09:22

    Il a raison Barbarin. Qu'ils fassent ce qu'ils veulent entre eux, mais qu'ils ne nous les cassent pas sans arrêt. S'ils veulent singer le couple, qu'ils le fassent sans nous, ils le peuvent très bien.

  • M6437502 le mardi 14 aout 2012 à 09:03

    Le mariage est l'union de deux personnes de sexes opposés en vue de la perpétuation de l'espèce.Et ceci sans obliger à un quelconque engagement religieux si on ne le veut pas.L'homosexualité c'est autre chose.Sans prendre position sur le fait,j'estime que l'engagement de vivre à deux dans ce contexte là ne doit pas être assimilé au premier cas.C'esty un engagement stérile et très égoïste.