Le mariage entre Orange et Bouygues Telecom annoncé en janvier ?

le
3
Philippe Richard, PDG d'Orange (à gauche) et Martin Bouygues (à droite).
Philippe Richard, PDG d'Orange (à gauche) et Martin Bouygues (à droite).

Une alliance annoncée début janvier 2016 ? D'après le quotidien Les Échos, les discussions entre les opérateurs téléphoniques Orange, dont l'État français détient encore 23 %, et Bouygues Telecom, propriété du groupe Bouygues, « vont bon train ». L'opération consisterait pour l'ex-France Telecom à prendre le contrôle de son concurrent. Le groupe Bouygues pourrait à terme devenir le premier actionnaire du nouvel ensemble (entre 10 et 15 %) où l'État actionnaire verrait sa participation diluée. Les deux sociétés doivent encore s'entendre sur les valorisations des deux groupes. « Les discussions avancent bien. Bouygues est très motivé », assure une source proche du dossier au quotidien économique. En juin 2015, Patrick Drahi de SFR avait proposé 10 milliards d'euros, refusés par Martin Bouygues. En 2014, ce dernier en réclamait au moins 8 milliards, lors d'une première approche d'Orange.

Reste aussi à régler les problèmes de concurrence que poserait une fusion entre Orange et Bouygues Telecom : le nouveau groupe détiendrait notamment environ la moitié du marché de la téléphonie fixe et mobile en France. Certains observateurs font valoir qu'une option pour le nouveau groupe afin d'éviter le courroux des autorités de la concurrence serait de revendre les réseaux de Bouygues Telecom à l'opérateur Free, présidé par Xavier Niel, et les agences de...

Lire la suite sur Le Point.fr


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gl060670 il y a 12 mois

    non, mon sentiment est tout autre, le mariage serait une bonne chose pour l'avenir d'orange. conforter sa place de leader sur marche français. iliad serait condamne à rester le petit poucet des télécoms en France.

  • gstorti il y a 12 mois

    C'est bon de s'appeler M. Bouygues , avec sa fortune politique. Combien ça va nous couter à nous actionnaires, quel en est l'interêt, pour nous actionnaires. Quel synergie? Racheté télécom italia. Oui je comprends, se rapprochait de deutch télécom et de british télécom , oui je comprends, mais franchement bouygue, en dehors d'enrichir niel et bouygue, qui le sont déjà bien assez. Quant c'est politique..., c'est encore nous qui allons payer lss pots cassé, nous les actionnaires, perte de valeur..

  • jmlhomme il y a 12 mois

    Voilà une bien bonne nouvelle pour Iliad, car si l'opération se fait ....cela renforce ses ambitions...... et si elle ne se fait pas...c'est ILIAD qui fera à court terme l'opération à bien meilleur compte puisque sans intervention de l'ETAT .... Bref que du bon pour les porteurs d'actions Iliad et pour les utilisateurs Free